Actus

WorldSkills 2019 : l’heure du bilan a sonné

WorldSkills 2019
Flickr WorldSkills France, Kazan 2019, finales internationales. Photo : Laurent BAGNIS©. Tous droits réservés.

Du 22 au 27 août dernier, les Olympiades mondiales des métiers, ou WorldSkills, se sont tenues à Kazan, en Russie. Le but de la compétition : mettre en avant les talents de demain dans tout un ensemble de professions, dont le chauffage et la plomberie. Quel score a obtenu l’équipe française pour cette nouvelle édition ? Les apprentis ont-ils fait mieux qu’il y a deux ans ? CoExpert dresse le bilan des WorldSkills 2019.


Rappel : Les WorldSkills, comment ça marche ?

Tous les 2 ans, la compétition WorldSkills se tient dans une ville différente du globe. Son but : faire s’affronter les meilleurs apprentis du monde dans 50 domaines d’activité, et ainsi inciter les plus jeunes à développer leurs talents et compétences.

Avant de se qualifier pour la finale internationale – les fameux WorldSkills – les apprentis doivent passer par des phases de sélection. En France, ces sélections se font à échelle régionale puis nationale : ce sont les Olympiades des métiers. À leur issue, l’équipe qui représentera la France aux WorldSkills est constituée.

WorldSkills 2019 : la France dans le top 10

En 2019, la France partait avec un avantage certain pour les WorldSkills : là où l’équipe comptait 38 recrues en 2017, 44 jeunes se sont qualifiés pour l’édition russe de la compétition. Art floral, service en salle, câblage des réseaux très haut débits, réfrigération technique, bijouterie-joaillerie ou encore chauffage et plomberie : la quasi-totalité des 50 corps de métier en compétition comptaient un représentant français.

Et ils n’ont pas démérité : face à quelque 1 600 concurrents de toutes nationalités, les Français se sont hissés à la 9e place du classement. Au total, l’équipe cumule 27 médailles : une d’or, 4 d’argent, 3 de bronze et 19 d’excellence. Un score honorable, mais qui n’aura pas suffi pour égaler les performances de 2017 – la France s’était alors classée 7e de la compétition, remportant 5 médailles d’or.

🏅 WorldSkills 2017 : le détail des récompenses françaises 🏅

BTP : un domaine d’excellence pour la France

Là où l’équipe française a particulièrement brillé cette année, c’est dans le domaine du BTP. L’unique médaille d’or ramenée à domicile a en effet été décrochée par Alexis Nué, représentant du pays dans la catégorie menuiserie. Deux médailles d’argent ont également été remportées, en taille de pierre et charpente, ainsi que deux médailles de bronze en peinture-décoration et en plâtrerie et constructions sèches.

Côté chauffage-plomberie, c’est une médaille d’excellence qui s’accroche au tableau français, portée par Dimitri Bourgier, 22 ans. Il avait préalablement remporté le titre de champion de France lors des Olympiades nationales des métiers, avant de participer aux WorldSkills 2019.

Cette année, la France n’a pas transformé l’essai de 2017 aux WorldSkills. Néanmoins, elle s’est installée durablement dans le top 10 de la compétition, et affirme son excellence dans le domaine du BTP. Prochain rendez-vous : les EuroSkills, qui se dérouleront fin septembre 2020. Une nouvelle étape pour démontrer les solides compétences des apprentis français avant leur participation aux prochains WorldSkills, en 2021 à Shanghai et en 2023… en France !

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *