Efficacité énergétique

Webinaire CoExpert : Comment fonctionne un thermostat autonome ?

webinaire fonctionnement thermostat autonome

Les solutions autonomes ou intelligentes prennent de plus en plus de place dans les habitations de vos clients. Entre le gain de confort et les économies d’énergie qu’il génère, le thermostat autonome a de nombreux avantages. Mais quelle est la différence avec un thermostat connecté ? Comment fonctionne un thermostat autonome et quels en sont les avantages ? CoExpert fait le point.

Thermostat connecté ou autonome : quelle différence ?

Thermostat connecté

Pour utiliser un thermostat connecté il faut, d’une part, une application et d’autre part, de la programmation. L’utilisateur va devoir se connecter pour intervenir sur le système afin de programmer les températures qu’il souhaite et les plages horaires d’activation du chauffage.

Par exemple, il peut décider de l’activation du chauffage en fin de journée ou le passage en mode veille pendant les vacances. Grâce à l’application, il lui sera également possible de suivre la température extérieure et la température de chauffe du logement.

Système autonome

Une solution autonome est beaucoup plus flexible en termes de gestion. Au même titre que le thermostat connecté, elle peut se contrôler via une application. La programmation n’est pas nécessaire, mais il est possible d’en réaliser une manuellement.

Le système va permettre au chauffage de se réguler par lui-même grâce à l’auto-apprentissage. Concrètement, le thermostat autonome va apprendre selon les habitudes quotidienne des habitants. Il est également possible de suivre la température extérieure, le niveau de chauffe du logement et sa consommation.

Thermostat autonome : pourquoi y recourir ?

Principe de fonctionnement

Le thermostat autonome est doté de plusieurs capteurs capables de détecter la présence et de mesurer la température et le taux d’humidité dans la maison. Le système est également relié à un fournisseur de données météo qui indique la température extérieure et permet d’ajuster automatiquement, en fonction de ces informations, la température intérieure. L’intelligence du système autonome est stockée dans le cloud.

Toute cette automatisation est possible grâce aux développeurs qui vont assurer la programmation du système. Ils créent des algorithmes qui fonctionnent en continu pour permettre un auto-apprentissage de plus en plus fin dans le temps. Néanmoins, l’utilisateur du thermostat autonome pourra intervenir pour lancer ou arrêter la chauffe à n’importe quel moment.

Quels avantages ?

Le thermostat autonome permet de réguler la température au plus proche des besoins, et permet ainsi de réaliser des économies d’énergie. De plus, il propose une fonction diagnostic et conseil. Il faudra compter au moins deux mois pour que le diagnostic soit pertinent, le temps que le système comprenne son environnement.

Grâce à ce thermostat, on obtient plusieurs calculs, notamment de probabilité de présence dans le logement. Le calcul de l’inertie du logement permet quant à lui de mesurer la constante de refroidissement et le retard à la chauffe des lieux. Objectif ? Affiner les critères de mise en route du thermostat et de régulation en fonction du souhait de l’utilisateur.

🔎 Solution de chauffage connecté : comment bien conseiller vos clients ? 🔍

Zoom sur le thermostat COMAP Smart Home

La solution COMAP Smart Home existe en version connectée et en version autonome. La première version est programmable à partir d’une application dédiée, tandis que la seconde apprend seule en s’adaptant aux habitudes quotidiennes des habitants.

La solution COMAP Smart Home répond à plusieurs enjeux : réduire les dépenses énergétiques des habitants tout en améliorant le confort du foyer.

Il existe 4 types d’installations sur lesquelles il est possible d’installer le thermostat autonome COMAP Smart Home :

  • chaudière murale ;
  • réseau horizontal V2V ;
  • radiateurs électriques ;
  • poêle à granulés.

Il existe aussi une application particulière pour le logement social, où la configuration sera quelque peu différente.

Exemple d’économie d’énergie apportée par le thermostat COMAP Smart Home

Prenons l’exemple de la mise en chauffe d’une résidence qui comporte 2 bâtiments de 10 logements identiques et voisins. Un bâtiment a installé des thermostats programmables, l’autre des thermostats autonomes. Au total, on observe 31 % d’économies supplémentaires grâce aux thermostats sur les deux bâtiments entre l’hiver 2014 et l’hiver 2015.

Vous maîtrisez maintenant les particularités des thermostats autonomes, et en particulier celles du thermostat COMAP Smart Home. Vous êtes ainsi en mesure de bien conseiller vos clients sur les thermostats connectés et autonomes à leur disposition. Pour compléter vos connaissances, visionnez également le replay complet du webinaire CoExpert sur la thématique !