Qualité de l’eau

Webinaire CoExpert : tout savoir sur l’adoucisseur d’eau en logement individuel

webinaire adoucisseur d'eau en logement individuel

Gain de confort, prolongation de la durée de vie des équipements… plusieurs raisons peuvent pousser vos clients à faire installer un adoucisseur d’eau en logement individuel. Quand faut-il adoucir l’eau ? Comment fonctionne un adoucisseur et où l’installer ? Focus sur les informations essentielles à connaître.

Pourquoi installer un adoucisseur d’eau en logement individuel ?

Deux raisons majeures motivent les particuliers à installer un adoucisseur dans leur logement. D’un côté, ils veulent augmenter la durée de vie de leurs équipements sanitaires (résistance du ballon d’eau chaude, chaudière, tuyauteries) en diminuant leur risque d’entartrage.

De l’autre, une eau adoucie améliore leur confort en facilitant le nettoyage des pièces d’eau, en rendant le linge moins rêche et en diminuant le risque de voir se manifester des problèmes de peau (dessèchement, allergies…).

Quand adoucir l’eau dans un logement individuel ?

Quelques rappels

  • La dureté correspond au titre hydrotimétrique (TH) de l’eau.
  • La dureté inclut la teneur en calcium et en magnésium dissous dans l’eau.
  • Elle s’exprime en degré français (°F).
  • 1 °F correspond à 4 mg/L de calcium ou 2,4 mg/L de magnésium.

L’analyse du niveau de dureté de l’eau dans le logement permet de savoir très rapidement si l’installation d’un adoucisseur peut avoir du sens.

Ainsi, au-delà de 15 °F, il est conseillé d’installer un adoucisseur pour obtenir un gain de confort. Au-delà de 20 °F, l’adoucisseur permettra de gagner en confort, mais surtout, d’assurer la pérennité des installations en réduisant les phénomènes d’entartrage. Enfin, au-delà de 30°F, l’eau est très dure et l’installation d’un adoucisseur n’est plus une recommandation, mais une nécessité.

Dans ces cas-là, l’objectif sera de se rapprocher d’un niveau de TH idéal, situé entre de 10 et 15 °F.

Où installer un adoucisseur d’eau en logement individuel ?

Il est possible d’installer l’adoucisseur d’eau à deux niveaux :

  • Au point d’entrée du réseau d’eau sur l’arrivée d’eau froide. Dans ce cas, on assure la protection de tous les équipements électroménagers et des canalisations contre le tartre. Cependant, pour l’eau de boisson, la réglementation préconise d’avoir un point d’eau froide non adoucie à l’évier. Pour respecter cette règle, il sera donc impératif de faire un piquage en amont de l’adoucisseur pour l’eau de boisson.
  • Au point d’alimentation du ballon d’eau chaude. Ici, le ballon sera protégé ainsi que toutes les canalisations d’eau chaude. En revanche, les appareils ménagers (lave vaisselle, lave linge) et l’eau de boisson à l’évier ne seront pas alimentés en eau adoucie.

Bien dimensionner son adoucisseur

Plusieurs facteurs permettent de dimensionner l’adoucisseur d’eau. On prendra en compte :

  • le volume d’eau consommé (donc le nombre de personnes dans le logement) ;
  • la dureté de l’eau en entrée.

Pour une maison individuelle, on installera en général un adoucisseur de 18 L. Au cas où, n’hésitez pas à demander conseil au fabricant sur ce point.

Quelques rappels sur le fonctionnement d’un adoucisseur

On distingue deux phases principales dans le fonctionnement d’un adoucisseur :

  • La phase d’exploitation, qui correspond à l’adoucissement à proprement parler. Ici, le calcium et le magnésium sont retenus par la résine tandis que du sodium est relâché dans l’eau. À la sortie, l’eau est exempte de calcium et de magnésium et sera mélangée avec de l’eau du réseau pour obtenir une eau entre 8 et 12 °F.
  • La phase de régénération, qui consiste à renouveler la résine qui n’a plus de sodium à échanger. On fait alors passer de la saumure à travers la résine qui se recharge en sodium. Après le rinçage, on peut repasser à la phase d’exploitation.

Les adoucisseurs diffèrent souvent par :

  • leur ergonomie et la facilité de programmation de leur tête ;
  • leur compacité (empreinte au sol plus ou moins importante, hauteur, largeur et profondeur variables) ;
  • la capacité de leurs résines (volume d’eau adoucie entre chaque régénération).

Peut-on boire l’eau adoucie ?

D’un point de vue réglementaire, il n’y a pas de dureté minimale ou maximale à respecter pour l’eau du réseau. Elle doit être à l’équilibre ou légèrement incrustante, en contenant un minimum de calcium et de magnésium.

Dans les faits, le corps va se mettre en équilibre avec l’eau qu’il consomme. Si l’on consomme de l’eau très adoucie, notre organisme va vouloir s’équilibrer avec cette eau et donc rejeter à son tour du calcium et du magnésium. Sur le moyen terme, cette habitude peut provoquer des risques de carence en sels minéraux.

L’eau de sortie d’un adoucisseur, à 10 °F, contient une quantité de magnésium et de calcium convenable pour l’équilibre de l’organisme. Du côté du sodium, une eau adoucie à 10 °F contient 0,3 g/L de sel, soit 10 fois plus qu’une eau plate et 10 fois moins qu’une eau gazeuse. Ainsi, une eau adoucie n’a pas d’impact sur la santé. Seules les personnes avec un régime alimentaire strict doivent faire attention à l’apport de sodium dans leur eau.

Les accessoires d’un adoucisseur d’eau

Avant d’installer un adoucisseur d’eau en logement individuel, il faudra prévoir un ensemble d’accessoires et de connexions permettant son bon fonctionnement :

  • Réducteur de pression. Il faut que l’adoucisseur soit soumis à une pression maximale de 3 bars pour avoir de bons échanges entre le calcium, le magnésium et le sodium.
  • Vannes d’isolement en amont et en aval de l’adoucisseur et clapet anti-retour. Objectifs : éviter les remontées d’eau adoucie dans le réseau en amont, et protéger l’adoucisseur d’éventuelles dépressions dans le réseau.
  • Filtre. Un équipement indispensable pour éviter que l’adoucisseur ne devienne un filtre à particules (généralement inclus).
  • Flexible. Permet d’éviter les contraintes de vibration sur la tête.
  • Prise électrique.
  • Évacuations. A minima, un tuyau de vidange pour la saumure au moment de la régénération et un tuyau de vidange pour le bac à sel.

Vous disposez désormais des principales informations à prendre en compte pour installer un adoucisseur d’eau en logement individuel. Vous souhaitez installer, mettre en service ou assurer l’entretien d’un adoucisseur COMAP ? CoExpert vous partage les checklists dédiées à ces produits !

 

Pour compléter vos connaissances, visionnez également le replay complet du webinaire CoExpert sur l’adoucissement dans le collectif !