Régulation

Variation temporelle : on a tous à y gagner

tete sensity variation temporelle

La variation temporelle qualifie une imprécision, mais une imprécision qui peut changer la donne dans les calculs réglementaires RT 2012. C’est donc une caractéristique de première importance au moment de concevoir une installation de chauffage et de choisir des têtes thermostatiques. Découvrez l’intérêt de la variation temporelle pour les bureaux d’études et pour les installateurs.


Quelques rappels sur la variation temporelle

  • La variation temporelle (VT) correspond à l’erreur de réaction d’une tête thermostatique.
  • La formule : VT = 0,45 x (C+W)
  • C correspond à l’hystérésis et W à la conduction (issues de la certification EN215).
  • Pour entrer dans le cadre de la certification EN 215, la VT d’une tête thermostatique doit être inférieure à 1,2.
  • Les têtes thermostatiques les plus performantes, nouvellement arrivées sur le marché, ont une VT de 0,1.

L’intérêt de la variation temporelle pour les bureaux d’études

Une tête thermostatique avec une performance extrême – et donc avec une variation temporelle faible – est très intéressante pour les bureaux d’études. Cela leur permet de faire des calculs au plus juste et surtout au plus bas. L’économie générée sur le Cep chauffage avec ces équipements peut permettre d’économiser sur d’autres postes (l’isolation par exemple) ou de bénéficier directement des quelques kWh/m2/an pour passer les seuils réglementaires.

Variation temporelle : quels avantages pour vos installations client ?

L’intérêt de la variation temporelle pour les installateurs

Choisir ou recommander des têtes thermostatiques avec une VT faible, c’est la possibilité pour l’installateur de faire une installation performante et économique à l’usage, sans pour autant faire de compromis sur l’esthétique. L’installation proposée reste en effet classique dans sa présentation et ces têtes ultra-performantes se montent facilement, sur une robinetterie standard. Dans la durée, elles permettent de réelles économies d’énergie pour les utilisateurs et un pilotage au plus fin de la température, pièce par pièce.

Une variation temporelle faible intéresse bien sûr les bureaux d’études et les installateurs pour des questions réglementaires et de performance. Mais des têtes thermostatiques extrêmement performantes sont aussi synonymes de confort et d’économies d’énergie pour les utilisateurs, au meilleur coût pour les maîtres d’ouvrage.

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Téléchargement

  • bloc-telechargeable-minibook-4.png

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png