Gérer mon entreprise

5 étapes pour transmettre son entreprise de plomberie

transmettre son entreprise de plomberie

Monter son entreprise est le projet de vie de nombreux installateurs qui, au moment de la retraite, voient survenir différentes questions quant à sa transmission. CoExpert vous propose un guide en 5 étapes pour transmettre son entreprise de plomberie en bonne et due forme.

1/ Préparer le terrain

Le moment choisi pour transmettre son entreprise de plomberie ne doit pas être le fruit du hasard. Premier point, et pas des moindres : il faut que vous vous sentiez prêt à vous séparer de l’entreprise que vous avez créée et gérée pendant de longues années. Après tout ce temps, êtes-vous vraiment prêt à lâcher les rênes ?

Si la réponse est oui, il faut réfléchir en amont à tous les aspects pour transmettre son entreprise afin que cela se fasse sans encombre le moment venu. Ce travail de préparation est essentiel : pendant plusieurs mois, vous allez devoir gérer les questions liées à la cession, sans pour autant négliger votre quotidien de chef d’entreprise, si vous voulez céder votre activité dans les meilleures conditions.

2/ Identifier les repreneurs potentiels

Pour beaucoup d’artisans et commerçants, la solution qui paraît la plus adaptée en termes de succession d’entreprise est de trouver un repreneur dans sa propre famille. Une démarche qui a du sens, puisque l’entreprise peut être une affaire de famille transmise de génération en génération.

Dans le cas où le successeur « naturel » n’existe pas, l’entreprise, au même titre que n’importe quel bien ou patrimoine, peut être vendue à un repreneur externe. Le repreneur peut être une autre entreprise, un individu externe ou l’un des salariés.

Plusieurs questions méritent d’être posées avant de commencer à considérer des repreneurs éventuels :

  • Quel est le mode de direction que j’applique à mon entreprise ?
  • Dans le futur, notamment avec la transition digitale du secteur du bâtiment, mon entreprise aura t-elle besoin des mêmes compétences ?
  • Quel est le profil du repreneur idéal ?
  • Mon successeur sera t-il bien intégré dans l’entreprise ?

◇ Un livret d’accueil personnalisé pour faciliter l’intégration de nouveaux collaborateurs ◇

3/ Faire le bilan de l’activité et de la structure matérielle de l’entreprise

Afin qu’un repreneur éventuel ait toutes les cartes en main pour évaluer votre entreprise, vous devez être en capacité de lui fournir une cartographie complète de votre activité. Élaborez une analyse du chiffre d’affaires, du nombre de clients, des produits et services vendus et des concurrents depuis 5 ans. De quels moyens financiers, techniques et commerciaux disposez-vous ? Comment l’entreprise fonctionne-t-elle au quotidien ?

Il vous faut également vérifier l’état de l’immobilier et du matériel :

  • Un logement fait-il partie de la cession ?
  • Quel est son état général ? A-t-il besoin de réparations ?
  • Le matériel nécessite-t-il d’être renouvelé ? À quel coût ?

Cette analyse peut avoir un impact notable dans la négociation. Vous pouvez faire une partie du travail vous-même, mais l’accompagnement d’un professionnel peut s’avérer très utile, notamment pour les aspects juridiques et financiers. Ce travail vous permettra de mettre en valeur les différents atouts de votre entreprise, mais aussi d’identifier les éventuels points à tirer au clair avant de commencer à discuter avec un repreneur potentiel.

◇ Bien gérer son entreprise : les lectures utiles pour votre repreneur 

4/ Fixer les modalités afin de transmettre son entreprise de plomberie

Pour les différents types de sociétés, l’activité peut être transmise de plusieurs manières :

  • Transmettre le fonds : la cession concerne le fonds de commerce ou fonds artisanal, c’est-à-dire l’ensemble des biens corporels et incorporels permettant d’exploiter l’activité artisanale ou commerciale.
  • Transmettre les titres : le successeur reprend en une seule opération l’ensemble du patrimoine de la société (actif et passif). Dans ce cas de figure, la société est toujours la même, seuls les associés et les dirigeants changent.

3 solutions alternatives s’offrent à vous :

  • La location-gérance : contrat par lequel le propriétaire d’un fonds de commerce ou d’un établissement artisanal transmet, totalement ou partiellement, la location à un gérant qui paie une charge au propriétaire.
  • La cession du bail commercial : acte, payant ou gratuit, par lequel le titulaire d’un bail commercial transmet à une personne extérieure, qui est le cessionnaire, tous les droits et obligations qu’il tient de ce bail.
  • La cession du bail à l’occasion du départ à la retraite : le locataire ayant demandé à bénéficier de ses droits à la retraite ou percevant une pension d’invalidité se voit faciliter la cession de son bail grâce à une procédure simplifiée de changement d’activité.

Nota bene

Si vous souhaitez savoir comment transmettre son entreprise de plomberie car vous partez à l’étranger, pensez également à vous renseigner sur les aides financières dont vous pouvez bénéficier.

5/ Informer vos salariés

Pour les entreprises de moins de 250 salariés, il existe un droit d’information préalable des employés. L’annonce doit être faite au plus tard 2 mois avant la cession, pour permettre aux salariés, s’ils le souhaitent, de formuler une offre de rachat. Cette obligation ne concerne pas les transmissions familiales.

Au-delà de cette obligation légale, l’annonce de votre départ à vos salariés est un moment important. Leurs questions et inquiétudes doivent être anticipées : comment votre départ sera-t-il vécu ? Qu’adviendra-t-il de leur poste ? Que pouvez-vous leur dire sur le repreneur ?

Vous avez à votre charge plusieurs personnes qui comptent sur vous et qui peuvent avoir peur des répercussions de votre départ sur leur poste. Il faut vous montrer à l’écoute de leurs potentielles angoisses. Plus vos salariés seront rassurés, plus il y aura de chances que votre entreprise se porte bien pendant la phase de transmission – et au-delà.


À savoir

L’ensemble des modalités mises en place pour le transmission d’entreprise sont disponibles sur le site de la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Vous voilà désormais prêt à transmettre votre entreprise de plomberie dans les meilleures conditions.

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *