Efficacité énergétique

Thermostatisation : quels enjeux pour les bailleurs sociaux ?

thermostatisation

La transition énergétique est un enjeu majeur pour les bailleurs sociaux. Comment réduire les dépenses énergétiques des logements ? Quelle solution pour lutter contre le gaspillage énergétique ? Découvrez les possibilités qui s’offrent à vous pour relever tous ces défis énergétiques.

Les dépenses énergétiques des logements sociaux français

Un parc de logements énergivores

Sur le territoire français, on compte 5,1 millions de logements sociaux, dont 80 % de parcs sociaux collectifs. Le problème ? Un logement sur cinq est énergivore. Et les dépenses énergétiques annuelles d’un logement social sur trois dépassent les 14 euros par mètre carré.

Au total, on ne trouve pas moins de 560 000 logements énergivores, et dont l’étiquette énergétique se situe entre E, F et G.

Les rénovations énergétiques imposées par l’État

Pour faire face au gaspillage énergétique des logements sociaux, l’État impose la « massification des rénovations thermiques ». Le but ? Lutter contre le surplus de dépenses énergétiques en réalisant des rénovations thermiques sur 100 000 logements par an. À savoir : pour réduire les consommations énergétiques de vos logements sociaux, vous devez revoir le fonctionnement et la gestion des chauffages collectifs.

Vous pouvez bénéficier d’une aide financière appelée CEE (certificats d’économies d’énergie). Vous pourrez ainsi changer les équipements de vos logements. Car oui, réduire le gaspillage énergétique n’est plus une option, vous devez respecter les nouvelles réglementations. Mais pas d’inquiétude, il existe des solutions simples et efficaces pour réduire la consommation et les factures d’énergie tout en assurant le confort des résidents.

La thermostatisation, une solution contre le gaspillage énergétique

Qu’est-ce que la thermostatisation ?

La thermostatisation permet de réguler la température d’une pièce pour réduire la consommation énergétique. Le principe : remplacer le robinet manuel du radiateur par un corps thermostatique.

La sonde qui se trouve dans la tête thermostatique va se dilater et se contracter en fonction de la température de la pièce :

  • Si la pièce a besoin d’être chauffée, la vanne s’ouvre et le débit d’eau chaude dans le radiateur augmente.
  • Si la pièce n’a pas besoin d’être chauffée, la vanne se referme et l’eau ne passe plus à travers.

L’ensemble thermostatique permet de réguler la température en fonction du besoin en chaleur et donc selon les habitudes des résidents. Il assure à la fois le confort des résidents et une meilleure performance énergétique.

La technique de thermostatisation classique

image2
Pour des questions pratiques et techniques, la thermostatisation des radiateurs est généralement réalisée pendant la période estivale, quand les logements n’ont plus besoin d’être chauffés. Il s’agit de réaliser une vidange complète de l’installation, puis de démontrer les robinets manuels pour les remplacer tour à tour par des corps thermostatiques.

La technique de thermostatisation sans vidange

image6

Il n’est pas toujours facile ni souhaitable d’attendre la fin de la période de chauffe pour équiper les radiateurs de robinets thermostatiques. Heureusement, il existe une alternative : la thermostatisation des radiateurs sans vidange de l’installation. Cela permet d’intervenir pendant la saison de chauffe et donc de lisser les opérations sur l’année.

Grâce à un outil spécifique, il est possible de remplacer la cartouche manuelle du robinet par une cartouche thermostatique, et ce, sans démonter le corps déjà en place.

Des thermostats autonomes avec la solution Comap Smart Home

image5
La thermostatisation peut être accompagnée de l’installation d’un thermostat autonome qui permet d’anticiper le besoin en chaleur en fonction de la superficie du logement et son orientation (Sud, Nord…), et de la demande des résidents (habitudes, présence, absence…). Les résidents sont ainsi maîtres de leur confort, et peuvent même optimiser leur consommation d’énergie.

Quels sont les avantages du thermostat Comap Smart Home ?

Le thermostat Comap Smart Home permet de :

  • Faciliter la programmation du chauffage. En effet, l’autoapprentissage du thermostat autonome commence dès son installation. Les résidents n’ont pas besoin d’y toucher, le contrôle du chauffage se fait automatiquement.
  • Réguler le chauffage selon les besoins. Le thermostat prend en compte les données de la météo locale et régule la température en fonction des habitudes des résidents.
  • Prendre en compte l’absence des résidents dans la régulation de la température. Le chauffage ne se lancera pas si, par exemple, le logement est vide.
  • Piloter le chauffage du logement en fonction des habitudes du foyer. En adaptant la température selon les attentes des résidents.
  • Assurer le confort thermique en permanence à l’aide d’un outil d’historique qui prend en compte les cinq dernières semaines de chauffe.
  • Consulter les données de consommation avec une application, mais aussi intervenir sur le chauffage, notamment lorsque les résidents partent en vacances.

La thermostatisation des logements d’une résidence collective garantit la réduction des consommations énergétiques, et ce, sans détériorer le confort thermique des résidents. Le chauffage d’une pièce se fait donc en fonction des besoins. Si le logement est vide, le radiateur ne chauffera pas ; mais si les résidents sont présents, ils bénéficieront d’un chauffage adapté à leurs besoins.
Vous souhaitez mettre en place des solutions thermostatiques dans vos logements sociaux ?