Régulation

Cire, liquide, gaz : quelle technologie pour vos têtes thermostatiques ?

technologies têtes thermostatiques

Les nombreuses caractéristiques et fonctionnalités des têtes thermostatiques permettent aux installateurs de proposer des solutions en adéquation avec les besoins de leurs clients. Parmi celles-ci, 3 technologies se distinguent : les éléments en cire, liquides ou gazeux. Quelles en sont les différences ? CoExpert fait le point.

🔧 Comment bien régler ses têtes thermostatiques ? 🔧

Têtes thermostatiques avec élément en cire

C’est la technologie la plus ancienne, qui possède le temps de réponse le plus élevé, supérieur à 20 minutes. Cette lenteur amène souvent les utilisateurs à changer la consigne trop rapidement, étant donné que la température ne s’adapte pas à leur demande.

L’hystérésis de ce dispositif est de 0,5, soit 60 % supérieur à celui des élements gaz et liquide. Cela désavantage la tête thermostatique avec élément cire car, pour plus de performance, la valeur de l’hystérésis doit être la plus basse possible.

Autres inconvénients : le point de consigne a tendance à dévier dans le temps et la durée de vie de l’équipement est plus courte que celle des autres types de tête thermostatique. L’avantage majeur est son faible coût.

Webinaire CoExpert : thermostatiser un radiateur sans le vidanger, c’est possible !

Tête thermostatique avec élément liquide

Dans ce cas de figure, le liquide intégré à la technologie est l’éthyl acétate. Son temps de réponse oscille entre 16 et 20 minutes, ce qui permet notamment d’aérer une pièce sans que le chauffage ne se déclenche immédiatement.

L’hystérésis de cette solution est particulièrement bonne, avec une valeur de 0,3. Qui plus est, son réglage reste stable dans le temps. En bref, cette technologie est un bon compromis entre performances et temps de réaction.

Tête thermostatique avec élément gaz

À l’inverse des 2 autres solutions, ces têtes thermostatiques fonctionnant à l’isobutane ont un temps de réponse très rapide, inférieur à 10 minutes. Conséquence ? Si on aère une pièce, le chauffage va se déclencher très rapidement. Enfin, côté hystérésis, les performances sont satisfaisantes mais inférieures à celles de l’élément liquide : leur valeur est de 0,4.

🔎 Toutes les solutions antivol pour vos têtes thermostatiques 🔍

Parmi les multiples solutions disponibles sur le marché, les têtes thermostatiques avec élément liquide sont les plus vendues. En effet, elles représentent le meilleur compromis au niveau de leur réactivité, de leur prix et de leurs performances. Pour en savoir davantage sur les caractéristiques de ces solutions et découvrir les autres options à votre disposition, consultez la brochure des solutions de régulation de COMAP.

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *