Raccordement

Raccords étamés : un retour en force à prévoir ?

retour des raccords étamés

Après avoir totalement disparu de la circulation, les raccords étamés en laiton devraient bientôt retrouver leur place dans les rayons des distributeurs d’équipements sanitaires. Pourquoi un tel revirement de situation ? On vous dit tout.

Qu’est-ce que l’étamage ?

L’étamage consiste à appliquer une couche d’étain (ou d’autres revêtements extérieurs) sur une pièce métallique pour en traiter la surface. Cette technique est particulièrement utilisée pour traiter les tubes et raccords en contact avec l’eau de consommation.

Petit historique des raccords en laiton étamés

Historiquement, certains fabricants et acteurs du marché vendaient des raccords étamés sous couvert des instances françaises de certification. Et ce, dans l’attente d’une révision des textes français autorisant le procédé sur le territoire – à l’image de ce qui était déjà en vigueur dans d’’autres pays européens.

Sous la responsabilité de la Direction générale de la santé (DGS) et en association avec les travaux réalisés par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), la révision de la réglementation a été mise en suspens pendant plusieurs années. Puis, pour répondre à une préoccupation de sécurité des pouvoirs publics, les raccords étamés ont été retirés du marché français en 2014. Finalement, les travaux de rédaction de l’arrêté ont repris et ont été présentés en Commission européenne en 2017.

Les raccords étamés de retour sur le marché français

Bonne nouvelle, depuis le 1er juillet 2018, la mise sur le marché de raccords étamés est autorisée en France. Une décision instituée par l’arrêté du 18 janvier 2018 relatif aux matériaux et objets étamés destinés aux installations de production, de distribution et de conditionnement qui entrent en contact avec l’eau destinée à la consommation humaine.

La condition pour en disposer ? Obtenir impérativement une attestation de conformité sanitaire (ACS) auprès d’un organisme agréé. Celle-ci prouve que le procédé respecte les termes de l’arrêté : technique employée pour l’étamage, degré d’impuretés du matériau, composition du bain d’étamage, efficacité des procédures de rinçage, etc.

Pour l’installateur comme pour le client final, l’étamage des raccords présente plusieurs avantages :

  • gain en esthétisme pour les raccords apparents des équipements de chauffage et des installations sanitaires ;
  • protection renforcée face à la corrosion externe.

Sans danger ni pour l’homme ni pour l’environnement, les raccords étamés respectent le code de la santé publique et présentent de beaux avantages pour les installateurs. En autorisant à nouveau leur distribution, la France rejoint la réglementation de la majeure partie des pays européens.

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *