Efficacité énergétique

Chauffage, eau : les conseils pour aider vos clients à faire des économies d’énergie en hiver

réduire ses dépenses énergétiques en hiver

Réduire ses dépenses énergétiques : un enjeu au cœur des préoccupations de vos clients pendant la période hivernale. Une fois les équipements mis en place, il est donc nécessaire que vous soyez force de conseils pour aider vos clients à réaliser des économies d’énergie et à assurer la pérennité des installations. Comment ? En les accompagnant et en répondant à leurs questions. Focus sur les conseils pratiques que vous pouvez leur livrer !

Soigner son système de chauffage

Le système de chauffage de vos clients doit être entretenu chaque année et sa mise en fonctionnement comporte quelques précautions d’usage :

  • Chaudière : entretien au moins une fois par an pour obtenir un meilleur rendement. Il permet de réaliser jusqu’à 5 % d’économies d’énergie.
  • Radiateurs : purge une fois par an tout en veillant à faire place nette autour d’eux pour une meilleure diffusion de la chaleur.
  • Systèmes de programmation : les thermostats et têtes thermostatiques doivent être réglés dans chaque pièce. Les températures recommandées dans une maison occupée sont de 19 °C dans les pièces à vivre, 16 °C dans les chambres et 21 °C dans la salle de bains.
    Quand les locaux sont restés inoccupés pendant quelques temps, il est nécessaire de positionner le thermostat sur le mode « confort » pour faire remonter la température rapidement. Aussi, il est important de programmer le chauffage en fonction de ses temps de présence et d’absence : en baissant la température d’un radiateur de 1 °C quand vos clients sont absents, la consommation énergétique est diminuée de 7 %.
  • Ouvrir 10 minutes chaque jour pour aérer la pièce. Comme le temps de réponse des têtes thermostatiques est d’environ 15 min, le chauffage n’a pas le temps de se déclencher.

📈 Maîtriser et réduire ses dépenses énergétiques : comment s’y prendre ? 📉

Réduire ses dépenses énergétiques en économisant l’eau

Le système de production d’eau chaude, les usages des équipements ménagers et les comportements peuvent être ajustés astucieusement pour réduire ses dépenses énergétiques :

  • Régler le ballon d’eau chaude sur 50 à 60 °C pour éviter les risques de brûlures. Le réglage initial, qui abîme le ballon, est souvent de 70 à 80 °C.
  • Installer des limiteurs de pression ou des régulateurs de débit sur les robinets. Les débits d’eau ne dépassent ainsi pas 6 à 8 L/min (limiteur) voire 3 à 5 L/min (régulateur). Une réduction des débits, donc de la consommation d’eau, de 30 à 50 %.
  • Privilégier les douches (70 litres d’eau consommée) plutôt que les bains (200 litres).
  • Favoriser l’usage du lave-vaisselle. La consommation d’eau sera de 15 litres pour plusieurs repas tandis qu’un lavage à la main consomme 2 à 3 fois plus d’eau.
  • Laver son linge à basse température. Un lavage à 30 °C consomme deux fois moins d’eau qu’à 60 °C. Conseillez également à vos clients de privilégier les programmes « éco ».
  • Installer des chasses d’eau à deux vitesses pour permettre d’évacuer un réservoir complet ou un demi réservoir d’eau.

Les réglages adéquats et les usages vertueux permettent de réduire ses dépenses énergétiques, notamment liées au chauffage ou à l’eau chaude sanitaire. Cependant, ces gestes ne solutionnent pas forcément les problèmes de fond, comme l’embouage ou la présence de tartre. Pour plus de confort, conseillez à vos clients de faire vérifier leurs installations régulièrement. Vous pourrez ainsi planifier des opérations plus importantes, si nécessaire, hors période de chauffe. On vous explique comment bien vous y prendre dans notre ebook « Anticiper et maîtriser les rénovations de l’été ».