Efficacité énergétique

Webinaire CoExpert : Comment réduire son CEP à moins de 50€ ?

webinaire cep variation temporelle

Avec la réglementation thermique RT 2012, la réduction de la consommation d’énergie primaire des bâtiments est au cœur de l’activité des installateurs. La variation temporelle est l’un des paramètres qui permet de calculer et de réduire cette même consommation. Comment ? Explications dans un webinaire signé CoExpert !

L’importance de la variation temporelle

Qu’est-ce que la variation temporelle ?

Sur une installation de chauffage réalisée dans les règles de l’art, on constate toujours une différence entre la température de consigne et la température ambiante mesurée. C’est la valeur de la variation temporelle (Vt) qui va permettre d’apprécier quantitativement cette différence.

La variation temporelle est la caractéristique permettant de définir la précision de régulation des ensembles thermostatiques (robinets et têtes thermostatiques). Plus la Vt est basse, plus fine est la régulation et plus la différence entre température de consigne et température mesurée sera faible.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les ensembles thermostatiques peuvent être certifiés, ou non. S’ils sont certifiés (têtes et robinets thermostatiques simultanément), leurs caractéristiques sont conformes à la réglementation EN215 et EN15316-2-1. Certains de ces paramètres certifiés vont entrer dans le calcul de la Vt : l’hystérésis et la conduction.

La Vt peut être certifiée par l’organisme Certita et sa valeur pourra ensuite être utilisée dans les calculs thermiques réglementaires (règles th-BCE). A contrario, le référentiel TELL, d’origine allemande, n’est pas réglementaire en France, car pas assez discriminant.

🔎 Comment calculer la variation temporelle ? 🔍

L’impact de la Vt sur le calcul du CEP

L’intérêt pratique de cetteVt est son impact sur le calcul du CEP. Pour déposer un permis de construire répondant à la RT 2012, il faut que le CEP calculé total soit inférieur à 50 kW / m2 / an en moyenne. Le CEP chauffage est quant à lui d’environ 15 kW / m2 / an.

Plus l’ensemble thermostatique possède une VT basse, plus on va être précis en termes de régulation. Pour preuve, une diminution de 0,1 de VT sur un ensemble thermostatique entraîne un gain de 2 % sur le CEP chauffage !

Tous nos webinaires sur les installations thermiques

Comment simplifier l’équilibrage ?
Thermostatiser un radiateur sans le vidanger, c’est possible !

Avec une Vt basse, on observe :

  • une économie de consommation d’énergie, et donc une économie financière ;
  • un gain de confort, puisqu’uneVt basse est la garantie d’une régulation fine et stable de la température de la pièce.

Pour les bâtiments privés ou publics, la variation temporelle des ensembles thermostatiques apporte de nombreux avantages. Des robinets et têtes thermostatiques avec une valeur de Vt basse constituent une des opportunités pour atteindre l’objectif du CEP RT 2012. Sur le marché aujourd’hui, les meilleurs ensembles thermostatiques affichent une variation temporelle de 0,1 et les moins performantes se situent entre 0,6 et 0,7.

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *