Raccordement

Comment réaliser le désembouage d’un réseau ?

désembouage d'un réseau

Pertes de charge, corrosion, surconsommation, réduction de la durée de vie des équipements… Le dépôt de boues dans les canalisations de vos clients peut entraîner un nombre important de désagréments. Il est important de savoir détecter ce dysfonctionnement pour réaliser le désembouage du réseau sans l’abîmer. Voici comment.

Diagnostiquer l’embouage d’un réseau

Avant toute chose, il est important d’établir le bon diagnostic pour identifier les causes de l’embouage. Cette détection pourra vous aiguiller vers la bonne méthode de désembouage.

Le particulier pourra se rendre compte d’un problème de boues au niveau d’un ou de plusieurs radiateurs. On constate tout autant ces phénomènes d’obstruction par les boues au niveau du plancher chauffant. Conséquence : une mauvaise répartition de la chaleur (voire des circuits totalement froids).

Pour poser votre diagnostic avec certitude, il faut vous analyser la circulation de l’eau :

  • repérer le débit de passage initial pour marquer le réglage ;
  • vérifier s’il y a des variations de débit.

Si le débit est modifié, vous êtes peut-être confronté à un cas d’embouage. Attention : dans les cas les plus extrêmes, le réseau peut être totalement bouché, empêchant alors le désembouage.

🔧 Nettoyage d’une installation de chauffage : intérêt et mise en pratique 🔧

Désembouage d’un réseau : 2 procédés possibles

Suivant le type d’installation et la facilité d’accès au cœur du réseau, on choisira l’une ou l’autre des stratégies pour enlever les boues : un procédé physique ou une méthode chimique.

Désembouage chimique

Il faut veiller à utiliser les solutions du marché et employer des produits adaptés aux matériaux constitutifs du réseau. Le tout, sans oublier de suivre les précautions d’emploi et les dosages.

🔎 Éviter l’embouage des réseaux : quels matériaux choisir ? 🔍

Pour enlever la boue par voie chimique, il faudra :

  • brancher la pompe de désembouage sur le réseau ;
  • suivre les indications du produit (temps de passage, concentration…) ;
  • ne jamais utiliser des produits dont la compatibilité avec les canalisations et raccords n’est pas clairement mentionnée ;
  • réaliser plusieurs rinçages pour obtenir une eau claire, sans résidu de produits.

Si les débits sont rétablis lorsque l’on remet l’installation en fonctionnement, le désembouage est réussi.

Conseil d’expert

Pour les petites installations de plancher chauffant, conseillez à vos clients de faire vidanger et rincer leur réseau tous les 4-5 ans et d’utiliser un fluide caloporteur adapté au plancher chauffant basse température (PCBT) en question.

🌡 Fluides caloporteurs : des solutions écologiques existent 🌡

Désembouage physique

Ici, il est question d’envoyer de l’air comprimé, ou de l’air et de l’eau, dans les canalisations. C’est la méthode la mieux adaptée aux diamètres les plus importants. L’action mécanique ou physique vise à décoller les boues et les évacuer dans une zone de rétention dédiée.

Focus sur le désemboueur

Un désemboueur ou collecteur de boue possède plusieurs fonctions :

  • Décantation. Avec son réservoir de grande section, il fait chuter la vitesse de circulation de l’eau provoquant une décantation.
  • Filtration. Un filtre à tamis va récupérer les particules restées en suspension dans l’eau.
  • Présence de barreaux magnétiques pour capter les particules d’acier ou de fer qui ont tendance à rester en suspension.

La faible vitesse favorisant la remontée des bulles d’air contenues dans le liquide, un purgeur automatique d’air est aussi présent sur l’appareil. Ainsi, l’air présent sous forme de bulles va remonter et se dégazer. De plus, des robinets de remplissage et de vidange peuvent être prévus sur le désemboueur pour injecter des produits de conditionnement d’eau, ou rincer l’installation.

Il existe aussi des désemboueurs à effet vortex. Leur principe ? Accélérer la vitesse de l’eau pour créer un œil de cyclone, où la vitesse est nulle. Quand la boue est attirée dans l’œil, elle tombe au fond du désemboueur. On peut ainsi récupérer les déchets avec la vidange en partie basse du corps.

Un désemboueur est donc un appareil à installer et laisser en place de façon préventive. Il retardera ou évitera totalement les inconvénients décrits précédemment.

Après s’être assuré que les canalisations de vos clients sont embouées, plusieurs options s’offrent à vous pour désembouer un réseau. Lors de ces désembouages physiques ou chimiques, ne négligez pas les opérations d’équilibrage qui peuvent être primordiales. Sur une opération conséquente de désembouage, il est aussi judicieux de vérifier les débits en aval. De même, il est intéressant de « laisser une trace de l’intervention » pour que celle-ci soit archivée et que l’on sache exactement les causes des troubles ainsi que leurs traitements.

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

TÉLÉCHARGEMENT

  • bloc-DL-nanobook.png

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png