Actus

Plan Bâtiment Durable : 50 propositions pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments

Le plan bâtiment durable

Après avoir publié son rapport annuel d’activité en janvier 2018, le Plan Bâtiment Durable a dévoilé, un mois plus tard, les résultats de la consultation lancée en 2017 au sujet de la rénovation énergétique des bâtiments. Résultat : 50 propositions rédigées à partir des contributions des acteurs de la filière du bâtiment et de l’immobilier. Que contiennent-elles ? Lesquelles retenir pour les installateurs ?

Les propositions à retenir pour les installateurs

L’année 2017 a été riche dans le secteur de la construction, comme en témoigne le dernier rapport du Plan Bâtiment Durable. Réglementation environnementale, expérimentation E+C- et rénovation énergétique des bâtiments : autant de thèmes abordés dans le compte rendu, et soumis à évolution en 2018.

Dans le résidentiel, comme dans le tertiaire, la rénovation énergétique est l’un des grands sujets lancés dans le cadre du Plan Climat. En 2017, la filière a été consultée afin d’élaborer la feuille de route à suivre dans les années à venir. Le 22 février 2018, 50 propositions ont ainsi été publiées par le Plan Bâtiment Durable, parmi lesquelles :

  • un changement de paradigme, en passant de la notion de « rénovation énergétique » à celle « d’amélioration des bâtiments », englobant le confort, l’adaptation des bâtiments aux contraintes des personnes à mobilité réduite, mais aussi les performances énergétiques ;
  • un premier bilan de la mention RGE, afin de l’ajuster en fonction des besoins explicités par les professionnels du secteur et de supprimer le « flou sur la promesse qui a engendré des déceptions  » ;
  • un renforcement du dispositif des CEE sous l’impulsion des fournisseurs d’énergie, dans l’optique de lancer les procédures de rénovation énergétique plus tôt chez les ménages. Une proposition qui permettrait aux installateurs de ne pas se retrouver en surcharge de travail lorsque de nombreuses demandes sont à traiter en même temps, dans l’urgence ;
  • une accélération de la mise en place du carnet numérique, qui « doit être vu comme le “réceptacle” d’une série d’outils et de diagnostics, dont le passeport rénovation énergétique et le DPE ». Pour aider les professionnels du secteur, le Plan propose une entrée en vigueur en 2019 du carnet numérique de suivi et d’entretien du logement ;
  • un accompagnement des professionnels « à travers la poursuite des efforts menés en faveur de la montée en compétence », pour qu’ils se saisissent de la thématique de la transition énergétique et environnementale. Des initiatives voient régulièrement le jour en ce sens : les premiers résultats du PACTE (Programme d’action pour la qualité de la construction et la transition énergétique), les discussions autour de la prolongation du dispositif FEE Bat, le déploiement du MOOC Bâtiment Durable, etc. ;
  • une amélioration de la communication et du marketing de la rénovation énergétique. Le Plan Bâtiment Durable a par ailleurs lancé avec l’Ademe un appel à consultations de la filière afin de créer une « marque commune » et d’orienter la communication « autour du confort, de la valorisation du patrimoine ». Objectif : valoriser la rénovation énergétique auprès des Français.

[Infographie] Les Français et la rénovation énergétique

Le Plan Bâtiment Durable, c’est quoi ?

Le Plan Bâtiment Durable a été lancé en janvier 2009, avec pour objectif de mobiliser les acteurs du bâtiment et de l’immobilier autour de l’efficacité énergétique et environnementale. Chaque année, une synthèse des actions menées est publiée au mois de janvier.

Ses objectifs découlent de ceux du Grenelle II, et donc de la loi sur la transition énergétique n°2015-992. Le programme est directement rattaché à la direction générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de la Cohésion des territoires.

L’équipe en charge du programme est menée par Philippe Pelletier, avocat et président du Plan Bâtiment Durable, et Jérôme Gatier, inspecteur général des finances. Elle est composée de membres du ministère de la Culture et de la communication, du syndicat des énergies renouvelables et du conseil de l’immobilier de l’État.

Des groupes de travail sont organisés en fonction des besoins constatés. On peut ainsi y retrouver des thématiques telles que « bâtiment et biodiversité », « copropriété » ou encore « éco-prêt à taux zéro ». Ils ont notamment participé au déploiement de l’expérimentation E+C-, qui prépare l’arrivée de la RT 2020. Les bureaux d’étude référents (1 bureau par région de France métropolitaine) ont été désignés à l’été 2017. Ils ont pour mission d’accompagner ou réaliser les évaluations des bâtiments neufs sélectionnés pour participer au programme.

Le Plan Bâtiment Durable assure le suivi de nombreuses actions qui rythment votre quotidien d’installateur, comme la mise en place de nouvelles réglementations ou l’intégration du numérique dans le secteur du BTP. Les 50 propositions à retenir de la consultation de la filière vont dans ce sens, mais seront-elles appliquées ? CoExpert ne manquera pas de vous en informer !


Agir pour la durabilité des bâtiments commence par la rénovation des installations les moins performantes. Pour la favoriser, gardez à l’esprit toutes les aides à disposition de vos clients en téléchargeant notre guide !

Image à la Une : Pixabay – scottwebb

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Téléchargement

  • bloc-telechargeable-minibook-4.png

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png