Qualité de l’eau

Toutes les clés pour comprendre l’osmose inverse

osmose inverse osmoseur eau osmosée

On parle d’osmose lorsque de l’eau traverse des roches et se charge des diverses substances qui les composent. Afin de traiter l’eau, l’opération peut être effectuée dans l’autre sens : on parle alors d’osmose inverse. Comment fonctionne-t-elle ? Quels sont les usages d’une eau osmosée ?

Comment fonctionne un osmoseur ?

Un osmoseur est un dispositif chargé de filtrer l’eau afin d’en éliminer les minéraux indésirables. Il est composé d’une zone de préfiltration, d’une membrane d’osmose inverse et d’une zone de post-filtration.

Le principe : on fait passer l’eau sous pression à travers une membrane semi-perméable. Seules les particules de moins de 0,00001 microns traversent la membrane, même les sels dissouts sont stoppés. Ainsi, l’eau entre chargée de nombreuses substances et seul le H2O ressort. C’est une opération qui peut être assez lente. On qualifie généralement l’eau de sortie d’eau « pure ».

◇ Quelle est la composition de l’eau dans les réseaux ? ◇

Idée reçue : pureté de l’eau et potabilité
On pourrait penser qu’une eau pure est particulièrement qualitative, c’est faux. Elle est en fait impropre à la consommation. En effet, lorsque de l’eau pure est consommée, le principe d’osmose se produit dans le corps : l’eau qui traverse le corps se charge des éléments qui le composent. Un processus qui peut entraîner des carences très rapides, parfois irréversibles.

On mesure la conductivité de l’eau en µS/cm, car la dureté générée par les ions calcium n’est pas le seul sel retenu. Le TDS, pour « total dissolved solids », représente le pourcentage de matière dissoute passant au travers de la membrane de filtration.

Osmose inverse : quel taux de conversion ?

Dans un osmoseur, l’eau en entrée se sépare en :

  • un perméat, l’eau qui sera envoyée dans le réseau ;
  • un concentrat ou rétentat, qui sera rejeté dans les égouts.

Le taux de conversion varie beaucoup d’un osmoseur à l’autre. Pour un osmoseur domestique, le ratio moyen est d’1 L d’eau traitée injectée dans le réseau, pour 4 L qui partent à l’égout.

Eau osmosée : quels usages ?

L’eau osmosée ne convient pas au réseau d’eau sanitaire, et ce à plusieurs niveaux :

  • En termes de débit et qualité.
  • Du fait du risque de corrosion.
  • Contre le tartre. Un osmoseur ne peut pas résister à l’entartrage sans qu’un adoucisseur soit installé en amont. En cause, les membranes qui seraient colmatées après le passage de seulement quelques litres.

◇ L’eau du robinet est-elle de bonne qualité en France ? ◇

L’eau osmosée n’est également pas adaptée au réseau d’eau potable, et doit être reminéralisée pour être propre à la consommation. Il s’agit d’une eau technique utilisée pour des applications principalement industrielles :

  • eau de process pour les applications de peinture ;
  • nucléaire ;
  • automobile ;
  • rinçage spécifique…

L’osmose inverse n’a désormais plus de secret pour vous. Quid de l’adoucisseur d’eau ? Quelle réglementation autour de la récupération d’eau ? Comment sensibiliser vos clients à l’importance du traitement de l’eau dans le résidentiel ? Toutes les réponses dans notre dossier spécial traitement de l’eau.

Source image à la Une : Pixabay – werner22brigitte

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

WEBINAIRE

  • bloc-inscription-webinar-5.jpg

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png