Régulation

Objets connectés et chauffage : état des lieux

Objets connectés et chauffage : état des lieux

La domotique, appliquée au chauffage, permet d’automatiser et de réguler la température du logement. Avec le développement des objets connectés, le contrôle et la programmation peuvent maintenant être géré à distance et par zone ! En quelques années, ces produits sont passés de gadget high tech pour technophiles à outils de plus en plus courant dans nos intérieurs. Explications !

Les objets connectés, une réelle utilité

Améliorer le confort des habitants…

Les objets connectés utilisés pour réguler le chauffage, sont loin d’être des gadgets ordinaires. Ils permettent aux utilisateurs de maîtriser leur solution de chauffage en remplaçant des petits écrans par :

  • des applications smartphone ou tablettes beaucoup plus conviviales,
  • des assistants vocaux (Google Home, Amazon Alexa ou Siri…).

Ils répondent en cela à un changement de comportement des consommateurs qui souhaitent pouvoir gérer l’ambiance thermique de leur logement en temps réel ,et à distance pour en améliorer le confort. Par exemple, mettre en route le chauffage de la salle de bains pour que la température soit idéale au moment de baigner les enfants.

Certains produits permettent également d’adapter directement les consignes de chauffage sans que l’utilisateur n’ait à s’en soucier en utilisant par exemple la géolocalisation.

À lire aussi : Faire des économies d’énergie sans impacter son confort ?

…en leur faisant faire des économies d’énergie

La gestion du chauffage et des niveaux de température de chaque pièce permet aussi de mieux maîtriser sa consommation, et donc de réaliser des économies d’énergie.

Nest Labs, spécialiste dans la création de maisons connectées, estime que l’on peut espérer entre 13 et 31 % d’économie grâce aux objets connectés dédiés au chauffage. Ces économies se font tout au long de la vie du produit, mais également à l’achat. En effet pour tenir ses engagements pour le climat, l’état subventionne depuis 2020 l’installation de thermostats performants par des professionnels via les certificats d’économie d’énergie.

La solution COMAP
Les objets connectés permettent de réduire l’impact sur l’environnement. Pour améliorer l’efficacité énergétique d’un logement, la solution COMAP Smart Home permet, après quelques mois d’apprentissage, de fournir un diagnostic sur les performances énergétique du logement et accompagner le client dans la réduction de ses factures de chauffage.

 La gestion centralisée du chauffage non connectée

De nombreuses installations sont pilotées à l’échelle de la maison.

La plupart du temps, un thermostat central programmable non connecté contrôle la température du foyer. Des plages horaires sont programmées et une température d’ambiance leur est affectée. Mais le thermostat n’est alors pas connecté à une application tablette ou smartphone. On ne peut donc pas le piloter depuis l’extérieur de la maison.

Pour rendre ces systèmes contrôlables à distance, de nombreuses entreprises se sont lancées dans l’Internet des objets et proposent des box. Cependant, il existe plusieurs acteurs et solutions sur le marché qui requièrent parfois une certaine maîtrise technique.

À lire aussi : Comment choisir son thermostat programmable ?

Les solutions : objets connectés de chauffage

Les thermostats connectés

Les « pure players » du métier, comme Nest ou Netamo proposent d’installer chez soi un simple thermostat connecté. L’utilisateur détermine d’abord une température générale et commune à toutes les pièces, puis avec un ordinateur, une tablette, une montre connectée ou un smartphone, il pourra programmer ou enclencher son chauffage en temps voulu et à distance.

À lire aussi : La thermostatisation, fonctionnement et bénéfices

La régulation « pièce à pièce »

Ce sont essentiellement des industriels du chauffage qui se positionnent sur la régulation « pièce à pièce », ou par zone. Par exemple :

  • Toshiba,
  • Honeywell,
  • Danfoss,
  • COMAP,
  • etc.

Ce type de régulation s’obtient en installant un ensemble composé d’un ou plusieurs thermostats et/ou têtes thermostatiques, voire d’un plancher chauffant avec régulateur connecté.

Il existe différents types de têtes thermostatiques et chacune des ces têtes a ses spécificités :

  • Programmable,
  • Connectée,
  • Autonome.

Il est important de connaître les besoins énergétiques d’un client et ses habitudes de vie pour lui conseiller la tête thermostatique qui lui convient.

 L’application mobile de gestion, couplée à cette solution permet de piloter individuellement les différentes zones. En fonctionnant en « pièce à pièce », le thermostat connecté permet une gestion individuelle (la pièce), mais aussi globale (la maison), du chauffage. Ce dispositif permet d’optimiser le bilan énergétique du logement de façon conséquente.

À lire aussi : Tout savoir sur les organes de régulation !

Le Smart-home

Le concept du smart-home va encore plus loin que la gestion centralisée et connectée des solutions de chauffage. Il crée une synergie entre tous les appareils connectés permettant de les contrôler à partir d’un smartphone, tablette, bracelet connecté ou encore les assistants vocaux qui permettent de créer désormais des scénarios.

Tous les secteurs sont concernés :

  • la sécurité,
  • le chauffage,
  • les volets roulants,
  • la lumière

Là aussi deux types d’acteurs s’affrontent :

  1. Les fournisseurs de box de domotiques — Fibaro, Eedomus, Jeedom ou Enki — ont des fonctionnalités très poussées de programmation, mais avec en contrepartie une certaine complexité dans la mise en œuvre.
  2. Les nouveaux entrants proposent via leur assistants vocaux une connectivité large à de nombreux produits et le lancement de scénarios personnalisés.

Le frein principal à la mise en place de la domotique dans les logements est qu’il n’existe pas encore de protocole de communication unifié. Les grands acteurs du domaine sont les géants américains — Google, Amazon et Apple — sont en discussion pour améliorer l’interopérabilité de produits.

Le contrôle du chauffage par le biais d’objets connectés est en plein essor. Les industriels du chauffage comme les pures players proposent de plus en plus de solutions de ce type. Cependant, il est primordial de proposer au consommateur, l’offre de thermostatisation la plus adaptée à ses besoins. Solution globale, « pièce à pièce » ou type smart-home, l’installateur peut jouer un important rôle de conseil !

Source de l’image à la Une : Fotolia (bakhtiarzein)

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

WEBINAIRE

  • FooterMail-WEBINAIRE-CSH-2904.png

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png