Raccordement

Le mémo du dimensionnement

mémo du dimensionnement des réseaux

Étape souvent négligée, pour ne pas dire oubliée, le dimensionnement des réseaux d’eau sanitaire et de chauffage est indispensable pour garantir les performances de l’installation. Un réseau sous-dimensionné pourra rencontrer des problèmes de répartition de la chaleur dans les pièces, tandis que son surdimensionnement usera les matériaux prématurément. Pour vous aider dans votre mission, voici un mémo complet pour un dimensionnement optimal.

Réaliser un bon dimensionnement : une méthode en 2 étapes

Pour dimensionner un réseau d’eau sanitaire ou de chauffage convenablement, il convient de respecter deux étapes :

  • déterminer et contrôler les débits ;
  • équilibrer le réseau.

Calculer les débits hydrauliques pour mieux les contrôler

Les données hydrauliques d’une installation permettent de proposer à vos clients la mise en place d’un dispositif de chauffe adapté à leur problématique et viable sur le long terme. Parmi ces données, les débits hydrauliques sont indispensables : leur mesure prévient le risque de sur ou sous-dimensionnement d’une installation.

Comment les déterminer ?

  • D’abord, calculez la valeur des déperditions de chaleur de chaque local à chauffer. Cela vous permettra d’établir la puissance thermique à installer.
  • Définissez alors le débit nécessaire dans chaque émetteur, pour déterminer le réseau dans son intégralité (diamètre des tubes, pertes de charge…).

À savoir : le choix du diamètre des tubes se fait en fonction de la puissance à véhiculer, donc de la vitesse maximale du fluide. Un mauvais choix peut entraîner une surconsommation, voire l’impossibilité d’assurer le confort souhaité.

L’équilibrage, une composante essentielle

Souvent jugé fastidieux, voire pénible, l’équilibrage est pourtant essentiel pour corriger les disparités inévitables du réseau. Celui-ci peut être de deux natures :

  • Manuel. Un débit maximum est fixé sur la base d’une utilisation à pleine charge. Il faut alors régler les robinets manuels double réglage, les robinets thermostatiques à Kv réglable, les raccords de réglage ou les vannes d’équilibrage en conséquence.
  • Automatique. Une technique requise pour maintenir le débit (ventilo convecteurs) ou la pression différentielle (robinets thermostatiques) à un niveau le plus constant possible. Pour cela, on a recours aux vannes à débit constant (PICV) ou à delta P constant (DPCV).

Facilitez-vous le dimensionnement avec le mémo CoExpert

Pour vous accompagner dans la réalisation du dimensionnement des réseaux de vos clients, les équipes CoExpert ont élaboré un mémo complet. Avec tous ces éléments explicatifs, impossible de rater vos calculs ! Au programme, un focus sur :

  • les diamètres nominaux créés pour l’acier noir ;
  • la définition du diamètre interne le plus proche du diamètre nominal ;
  • le calcul de la vitesse maximale dans le tube en fonction de son diamètre ;
  • le lien entre débit et puissance de chauffage ;
  • l’importance de connaître le volume d’eau pour calculer la masse d’un tube rempli pour le portage, ou la quantité présente dans un réseau.

À savoir : les vitesses mentionnées dans ce mémo ont été choisies à titre indicatif, pour avoir un ordre de grandeur des débits et volumes d’eau. Elles peuvent être différentes dans les faits, notamment plus élevées pour les gros diamètres.

Les calculs de dimensionnement sont un véritable casse-tête pour vous ? Pour disposer d’un accompagnement tout au long de la réalisation de votre dimensionnement et éviter les opérations correctives par la suite, téléchargez le mémo élaboré par les équipes CoExpert en cliquant sur le bouton ci-après !

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *