Régulation

Marché de la régulation : quelles tendances en 2019 ?

marché de la régulation tendances 2019

En 2018, le marché de la régulation et de la gestion technique du bâtiment (GTB) a connu une croissance de 1,6 % par rapport à 2017. Pour l’année 2019, les indicateurs sont également au beau fixe en ce qui concerne la gestion optimale et durable de l’énergie. Que retenir de l’année passée ? Quelles sont les tendances observées en 2019 ? Décryptage.

Marché de la régulation en 2018 : une croissance qui rassure

En 2018, les entreprises de la régulation ont bénéficié de la reprise d’activité du secteur du bâtiment observée ces deux dernières années. Selon le Syndicat des automatismes du génie climatique et de la régulation pour l’efficacité énergétique du bâtiment (ACR), le marché français de la régulation et de la GTB a vu son chiffre d’affaires progresser de 1,6 % en 2018 (334,3 millions d’euros). Une croissance qui demeure modeste, mais entérine l’ascension du secteur : en 2017, elle était de 1,2 %.

En regardant dans le détail, 60 % de cette activité est portée par la régulation des équipements de génie climatique. En effet, celle-ci représentait 197,8 millions d’euros en 2018 et affichait une progression de 1 %.

Les segments de marché qui affichent les plus hauts taux de croissance en 2018, autour de 3 %, sont ceux dédiés au chauffage collectif (solutions d’équilibrage, têtes autonomes, thermostats connectés…) et de la gestion technique du bâtiment (régulateurs intelligents, solutions multi-services…).

Pour 2019 : des prévisions optimistes mais réalistes

Selon l’ACR, le marché devrait accélérer son ascension en 2019 compte tenu de la demande toujours plus importante de solutions technologiques à « haute valeur ajoutée ». Cependant, le syndicat appelle à la vigilance sur un facteur pouvant limiter la croissance du marché : l’arrivée de nouveaux professionnels qui tentent de percer le marché en accentuant la pression sur les prix. « Les difficultés de ces derniers à offrir des solutions pérennes, facilement duplicables et interopérables font peser un grave risque de contre-performance », souligne l’ACR dans un communiqué de presse.

Les autres freins pouvant ralentir la croissance du marché de la régulation seront réglementaires :

  • la fiabilisation du diagnostic performance énergétique (DPE) ;
  • le « Décret tertiaire » (obligations d’économies d’énergie dans le secteur tertiaire) ;
  • la future réglementation environnementale des bâtiments (RE 2020).

Les différents produits sur le marché de la régulation

Le contexte réglementaire français et les innovations technologiques offrent un environnement économique idéal pour déployer de nombreux systèmes de régulation et de gestion de la consommation énergétique.

Plancher chauffant

La progression des planchers chauffants et rafraîchissants a été de 5 % en 2018. Un record quand le marché du chauffage individuel et collectif n’augmentait que de 3 %. Une maison neuve sur deux serait ainsi désormais équipée de ces planchers économes en énergie. Par ailleurs, 80 % de ce marché est destiné à la maison, contre 5 à 8 % de part de marché pour le secteur du collectif.

Têtes et thermostats autonomes

Les têtes autonomes et connectées s’invitent avec force dans le marché : + 50 % en 2018. Au détriment des têtes thermostatiques, en régression de 2 %.

Aujourd’hui, les solutions électroniques ne représentent que 10 % du marché. En cause, la recrudescence des thermostats d’ambiance connectés avec fonctions avancées, en croissance de 13 % en 2018.

Solutions d’équilibrage

Les solutions d’équilibrage à forte valeur ajoutée (vannes ou robinets thermostatiques auto-équilibrants) confirment leur progression en 2018, avec 13 % de hausse. Elles sont déployées prioritairement dans le logement neuf, mais possèdent un fort potentiel dans la rénovation.

Après une année 2018 positive, la croissance du marché de la régulation en 2019 promet de s’accélérer. Reste désormais à suivre de près la place de la concurrence à bas prix et l’évolution des dispositions réglementaires.