Régulation

À partir de quelle taille de réseau penser à l’équilibrage automatique ?

quelle taille de réseau pour l'équilibrage automatique

Depuis la mise en place de la thermostatisation individuelle, l’équilibrage est devenu indispensable. Mais équilibrer un réseau à la main, c’est beaucoup de complications pour une efficacité pas toujours garantie. La solution : l’équilibrage automatique. Avez-vous une installation hydraulique qui vous le permet ?

Les avantages de l’équilibrage automatique

L’équilibrage automatique est la solution idéale pour équilibrer convenablement un réseau de chauffage, et compenser toutes les variations de pression et de débit.

Les réseaux de chauffage et de climatisation subissent par nature des variations constantes, en fonction des conditions externes (température, soleil, etc.). Le débit est ainsi toujours fluctuant : le débit nominal (lorsque toutes les vannes sont en appel) est théorique ; en réalité, il n’est que très rarement atteint et l’installation ne fonctionne que sur des débits intermédiaires et variables.

L’équilibrage automatique permet un lissage de ces déséquilibres hydrauliques pour un pilotage plus fin et efficace de son réseau de chauffage et une optimisation du fonctionnement technique des installations ainsi que des consommations d’énergie.

Attention !

L’équilibrage automatique, ce n’est pas du plug-and-play : ça ne se résume pas à régler une vanne et à ne plus s’en occuper par la suite. Il faut réaliser quelques calculs, notamment ceux qui permettent de déterminer les débits en relation avec la puissance à fournir, et un technicien doit intervenir pour effectuer les premiers réglages et assurer un fonctionnement à débit optimal. Lisez notre article pour plus de détails !

Webinaire CoExpert : comment simplifier l’équilibrage ?

Pourquoi ne pas installer d’équilibrage automatique sur tous les réseaux ?

La mise en place d’un système de régulation automatique dépend de la configuration technique de l’installation hydraulique. Tous les réseaux ne sont pas dimensionnés pour fonctionner avec un tel système !
Les vannes d’équilibrage dynamiques (ou automatiques) maintiennent un débit constant dans le circuit, quelle que soit la pression. Leur installation est recommandée lorsque les variations de pression sont fréquentes.
Cependant, une vanne de réglage automatique a une zone de fonctionnement optimal, avec :

  • une Delta P minimale, en dessous duquel elle n’est pas efficace ;
  • une Delta P maximale, au-delà duquel elle ne peut plus être utilisée.
💡 À savoir

La Delta P (pression différentielle du réseau) est fonction de la pompe, de la taille, de la hauteur et de la configuration du réseau hydraulique.

Équilibrage automatique : ordre de grandeur spécifique à l’AutoSar

Une vanne d’équilibrage AutoSar a une zone de fonctionnement optimale située entre 0,1 bar et 0,6 bar (chute de pression aux bornes du robinet). L’équilibrage automatique avec une installation AutoSar est pertinent si l’installation hydraulique est située dans cette zone.

Dans une maison individuelle, la Delta P est inférieure à 0,1 bar. Il n’y pas d’intérêt de monter un système de régulation automatique comme AutoSar, qui ne fonctionnera pas correctement avec une différence de pression aussi basse.

Dans un immeuble de 500 logements, la Delta P est supérieure à 0,6 bar. Une vanne de régulation automatique comme AutoSar sera saturée. Il faut envisager un autre type d’équilibrage dynamique à installer sur les colonnes, avec des fonctions classiques sur les branches.

💡 À savoir

Le réseau idéal pour installer une régulation automatique avec une vanne auto-équilibrante AutoSar ? Un immeuble d’habitation entre 2 et 499 logements !

🔧 Qu’est-ce qu’un corps thermostatique auto-équilibrant ? 🔧

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *