Guide pratique Traitement de l’eau

Peut-on boire de l’eau adoucie ?

eau adoucie consommation

La question se pose, et pourtant, elle n’est pas si souvent traitée. Couramment, les clients alimentés par une eau très calcaire souhaitent faire installer un adoucisseur, mais la consommation d’eau adoucie est-elle recommandée ?

◇ La qualité de l’eau française analysée par UFC-Que Choisir ◇

Comment fonctionne un adoucisseur d’eau ?

Un adoucisseur d’eau repose sur le principe d’un échange d’ion. La résine présente dans l’adoucisseur libère des ions sodium (Na+) et se charge en ions calcium (Ca2+) et magnésium (Mg2+).

Une fois que la résine est saturée, une vanne lance la phase de régénération. Phase durant laquelle il est impossible de produire de l’eau adoucie. À l’issue de la régénération, l’excédent de saumure, de calcium et de magnésium ainsi que des chlorures est rejeté dans le réseau d’assainissement.

◇ De quoi est composée l’eau des différents réseaux ? ◇

Le réglage des adoucisseurs est important pour respecter la durée des phases de régénération, notamment le temps de rinçage pour évacuer les ions chlorure et l’excédent de saumure :

  • le chlorure est très oxydant et peut corroder une installation ;
  • le sodium est exclu des régimes hyposodiques.

Que dit la législation ?

La réglementation est particulièrement claire sur le sujet et précise que l’eau adoucie est potable.

En effet, dans la Circulaire DGS n°2000-166 du 28 mars 2000, le Ministère de la Santé reconnait l’adoucissement sur résines échangeuses d’ions comme étant un procédé de traitement des eaux destiné à la consommation humaine.

Il incombe à l’installateur de s’assurer que l’adoucisseur respecte bien les directives définies par la réglementation. L’adoucisseur doit bénéficier d’une attestation de conformité sanitaire (ACS) et les résines échangeurs d’ions doivent être agréées par le Ministère de la Santé pour garantir une eau propre à la consommation.

De l’eau dure à l’eau douce : les points de vigilance

Quelle unité de mesure pour la dureté de l’eau ?
La dureté de l’eau, ou TH, pour titre hydrotimétrique, est mesurée en °f (degré français) :

  • de 0 °f à 15 °f : eau très douce à douce ;
  • de 15 °f à 40 °f : eau plutôt dure à dure ;
  • au-delà de 40 °f : eau très dure.

◇ De l’importance du traitement de l’eau résidentielle ◇

A la sortie de l’adoucisseur, l’eau est trop douce pour être consommée directement et doit donc être mélangée avec de l’eau du réseau pour atteindre le niveau de TH souhaité : c’est le rôle du « mixing », intégré directement ou non à la tête de l’adoucisseur.

Une eau plus douce est plus confortable à l’utilisation, mais peut-on pour autant la consommer sans modération ? Puisque l’adoucissement se fait par échanges d’ions, le point clé à regarder est le delta entre le TH de l’eau en entrée d’adoucisseur et le TH de l’eau en sortie. Si ce delta dépasse 40 °f, l’eau en sortie risque d’être trop chargée en sodium, quel que soit le niveau de TH.

Une eau chargée en sodium est déconseillée pour une consommation régulière aux personnes soumises à un régime hyposodique, ainsi qu’aux femmes enceintes. D’où l’importance de bien régler l’adoucisseur lors de la mise en service et d’effectuer un entretien régulier de l’appareil pour vérifier les réglages de dureté d’entrée et de sortie. Il faut également bien veiller au nettoyage des résines échangeuses d’ions, afin d’éviter toute prolifération bactérienne.

L’eau adoucie peut être consommée si l’installation est conforme aux directives réglementaires. Une eau trop douce sera néanmoins déconseillée dans le cadre de certains régimes spécifiques. Il est donc indispensable pour les installateurs de bien maîtriser les règles d’installation d’un adoucisseur d’eau mais également de bien connaître d’autres solutions qui peuvent être plus adaptées en fonction des besoins spécifiques du client.

Source image à la Une : Pixabay – tookapic

Commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • N’est malheureusement presque ou jamais expliqué aux clients…
    Il faudrait y avoir une estampille obligatoire sur les adoucisseurs qui montre que cela peut être dangereux !
    Merci pour cet article.