Actus

Affichage des tarifs obligatoire pour les dépanneurs à domicile

affichage des prix obligatoire pour les plombiers-chauffagistes

Selon une étude TNS Sofres, les problèmes d’eau, de chauffage et d’électricité font partie des raisons principales qui amènent un usager à faire appel à un artisan en urgence. La réactivité du professionnel, son expertise et la transparence du devis constituent alors des critères de confiance sur lesquels s’appuie l’utilisateur. Sur ces types d’intervention et en vue de protéger toujours plus les consommateurs, un décret est paru en début d’année sur l’affichage des tarifs pratiqués par les artisans.

Un constat sans appel

Malgré la confiance affichée par les utilisateurs, de plus en plus de plaintes sont déposées contre les artisans, notamment dans le secteur du BTP, qui concentre les deux tiers des alertes. Ce sont ainsi près de 9 000 procédures par an qui affectent le dépannage à domicile en général, devenu le premier poste de plaintes adressées à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, avec parfois des montants de dommages qui atteignent plusieurs milliers d’euros par victime.

L’affichage des tarifs obligatoire pour protéger les consommateurs

Afin de protéger les usagers et réduire le nombre de plaintes, une loi du 17 mars 2014 encadrait plus strictement les publicités émanant des dépanneurs-réparateurs à domicile. Désormais un nouveau décret impose un affichage des tarifs obligatoire aux professionnels. Il est applicable dès le 1er avril.

affichage des tarifs étiquette

Ca veut dire quoi « affichage des tarifs obligatoire » ?

Les professionnels qui interviennent au domicile des consommateurs doivent respecter un affichage des tarifs obligatoire sur internet s’ils disposent d’un site web. Les informations suivantes doivent être facilement accessibles en ligne pour l’utilisateur :

  • le taux horaire de main-d’œuvre toutes taxes comprises (TTC) ;
  • les modalités de décompte du temps estimé ;
  • le cas échéant, les prix TTC des différentes prestations forfaitaires proposées, notamment les prix au mètre linéaire ou au mètre carré ;
  • le cas échéant, les frais de déplacement ;
  • le caractère payant ou gratuit du devis et, le cas échéant, le coût d’établissement du devis ;
  • le cas échéant, toute autre condition de rémunération.

Enfin, avant le démarrage des travaux, l’installateur doit fournir au client un devis détaillé reprenant l’ensemble de ces éléments adaptés au chantier donné.

✶ 4 logiciels de facturation à privilégier dans le BTP ✶

Peut-être avez-vous déjà intégré ce réflexe et affichez-vous déjà vos prix ? Auquel cas, bravo ! Car le métier d’installateur évolue vite. Sinon, en plus de vous mettre en conformité avec la loi, vous améliorerez votre transparence et la confiance de vos clients et prospects. Toujours selon l’étude TNS Sofres, 68 % des consommateurs apprécient en effet de recevoir un devis clair et complet.

Source de l’image à la Une : Pixabay (Pexels)
Source des pictogrammes : The Noun Project

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

WEBINAIRE

  • bloc-inscription-webinar-5.jpg

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png