Efficacité énergétique

Fin du CITE : les aides à la rénovation énergétique en 2021

CITE

Prime de transition énergétique, crédits d’impôt… On entend beaucoup parler des dispositifs d’aide pour les travaux de rénovation, les changements d’équipements ou encore le recours à des énergies renouvelables… sans toujours bien savoir de quels droits chacun dispose. Des questions que les particuliers peuvent être amenés à poser à leur installateur. Fini le CITE en 2021, mais d’autres dispositifs existent. Tour d’horizon sur les aides auxquelles vos clients peuvent accéder.

MaPrimeRénov remplace le CITE pour les travaux de rénovation énergétique

Le CITE, orienté spécifiquement vers la transition énergétique, intervenait en remplacement du CIDD ou crédit d’impôt développement durable, qui traitait de la qualité environnementale au sens large.

Depuis janvier 2020, MaPrimeRénov remplace le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique). Le dispositif s’échelonne jusqu’en 2021. L’aide est versée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) selon le revenu fiscal de référence du foyer.

Qui peut en bénéficier ?

MaPrimeRénov, qui s’adressait jusqu’alors aux ménages les plus modestes, devient accessible à tous les propriétaires et aux bailleurs en 2021.

Pour quel type d’habitation ?

Seules les habitations principales sont concernées par le dispositif d’aide.

Réduction d’impôt Denormandie pour des rénovations dans l’ancien

Le dispositif Denormandie s’adresse aux particuliers et aux bailleurs qui achètent un logement à rénover dans l’ancien. Seuls certains quartiers sont éligibles. L’aide prend la forme d’une réduction d’impôt sur le revenu.

Qui peut en bénéficier ?

Les propriétaires bailleurs peuvent prétendre au dispositif à condition qu’ils réalisent des travaux équivalents à au moins 25 % du prix d’achat.

Pour quel type d’habitation ?

Pour bénéficier du dispositif Denormandie, il faut que le logement acheté et rénové se situe dans l’une des 222 villes du programme Action Cœur de Ville.

La TVA à taux réduit : un coup de pouce pour les travaux d’économie d’énergie

Qui peut en bénéficier ?

Les propriétaires occupants et bailleurs, les syndicats de propriétaires, les locataires occupants à titre gratuit et les sociétés civiles immobilières peuvent profiter d’un taux de TVA réduit pour leurs travaux d’économie d’énergie.

Pour quel type de logement ?

L’habitation concernée (résidence principale ou secondaire) doit être achevée depuis plus de 2 ans pour que les travaux soient éligibles.

Aide aux travaux 2021 : l’éco-prêt à taux zéro

Qui peut en bénéficier ?

L’éco-PTZ n’est pas une nouvelle prime ! Ce prêt à taux zéro peut être demandé par des propriétaires occupants et bailleurs, des copropriétaires et des sociétés civiles (excepté celles assujetties à l’impôt sur les sociétés).

Pour quel type d’habitation ?

Seuls les travaux initiés dans une résidence principale, achevée avant le 1er janvier 1990, peuvent être pris en charge par l’éco-prêt à taux zéro.

Il est possible d’obtenir deux emprunts, mais le montant total des financements est limité à 30 000 €.

Les primes CEE ou Primes Énergie comme aide financière aux travaux 2021

Les dispositifs des Certificats d’Économies d’Énergie et des Primes Énergie sont prolongés jusqu’au 31 décembre 2021. Ils sont destinés à tous les ménages souhaitant réaliser des travaux, sans condition de ressources.

Même si le CITE disparaît totalement en 2021, d’autres aides ou avantages (MaPrimeRénov, éco-prêt à taux zéro…) peuvent décider vos clients à se lancer dans des travaux d’amélioration de l’habitat. Certains coups de pouce, comme le chèque énergie ou l’exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économies d’énergie, sont moins connus mais tout aussi intéressants. Découvrez-les dans notre guide !

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

TELECHARGEMENT

  • bloc-DL-nanobook.png

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png