Gestion d'entreprise

Certification RGE, quel argument pour l’installateur ?

rge

Afin de prouver leur savoir-faire, d’inspirer confiance et de se distinguer des concurrents, les installateurs peuvent miser sur les certifications. Focus sur la certification RGE – pour reconnu garant de l’environnement.

Qu’est-ce que la certification RGE ?

La mention RGE est une certification pour les professionnels du bâtiment et des énergies renouvelables, délivrée par des organismes indépendants tels que Qualibat, Qualit’enr ou Qualifelec.

Créée en 2011 et mise à jour au 1er janvier 2021, la certification RGE s’adresse aux artisans et aux entreprises du bâtiment ayant une spécialité dans les travaux de rénovation énergétique et l’installation d’équipements utilisant des énergies renouvelables.

Elle a pour objectif :

  • de faire monter en compétences les professionnels du bâtiment ;
  • d’aider les clients à identifier les professionnels les plus qualifiés ;
  • de lier les aides publiques aux travaux favorisant la performance énergétique.

Certification RGE : les nouveautés 2021

Plus efficace, plus fluide, plus lisible. Le nouveau RGE est entré en vigueur au 1er janvier 2021. Cette mise à jour est destinée à lutter contre la fraude (les arnaques au RGE et détournements du dispositif) et améliorer la qualité des travaux certifiés RGE.

Les nouveautés

  • Passage de 12 à 19 catégories de travaux réparties en deux familles : système et isolation ;
  • Création de « catégories critiques », plus surveillées et auditées avec des normes plus strictes ;
  • Transmission possible des données sur les chantiers à l’ADEME ;
  • Renforcement des contrôles de réalisation (création d’une base de contrôle et d’audit) ;
  • Sanctions plus sévères en cas de fraude ou de non-conformité.

Obtenir le label RGE pour les travaux de rénovation énergétique

Étape 0 : les critères des qualifications RGE

  1. la souscription à des assurances travaux et responsabilité civile ;
  2. l’existence de clients références attestés ;
  3. le respect de la chaîne de la sous-traitance ;
  4. la réalisation d’au moins 2 chantiers dans le domaine visé tous les 2 ans – l’un de ces chantiers doit pouvoir être contrôlé par l’organisme émetteur de la certification ;
  5. la présence dans les effectifs d’au moins un référent technique qualifié dans les domaines des énergies renouvelables et/ou de l’efficacité énergétique.

Étape 1 : choisir un type de certification et un organisme certificateur

Il existe plusieurs types de qualification ou de certification RGE en fonction des compétences de l’installateur :

  • RGE Travaux de rénovation énergétique globale
  • RGE Travaux électriques en matière d’efficacité énergétique et d’installation des énergies renouvelables
  • RGE Travaux de performance énergétique
  • RGE NF maison rénovée et RGE NF maison rénovée HQE
  • RGE Chauffage +
  • etc.

Choisissez l’organisme certificateur qui vous correspond le mieux (Qualibat, Qualit’EnR, Qualifelec, Fédération française du bâtiment (FFB), Céquami, Certibat…).

Rendez-vous sur le site de l’ADEME pour voir si le projet de travaux de votre client est éligible.

Étape 2 : se former

Après avoir contacté son organisme de certification, l’entreprise candidate doit suivre des formations dédiées et préparer un dossier de demande de qualification.

Étape 3 : obtenir la certification RGE

Il faut en moyenne attendre 3 mois pour obtenir la mention RGE. Si il l’obtient, le professionnel RGE en bénéficiera pendant 4 ans. Pendant cette période, la certification est vérifiée annuellement sur les critères humains, techniques et financiers de l’entreprise d’installation.

Au bout des quatre années, l’organisme émetteur envisage une procédure de renouvellement de la qualification.

Étape 4  : être contrôlé

L’organisme certificateur contrôlera un de vos chantiers dans un délai de 2 ans, pour vérifier la qualité et la conformité de vos travaux. Attention, les contrôles sont plus stricts depuis le 1er janvier !

Les avantages de la RGE pour l’installateur

Pour un installeur, obtenir la certification RGE signifie :

  • Développer sa notoriété par la mise en avant de son savoir-faire.
  • Accroître son carnet de commandes par l’attraction de nouveaux clients intéressés par des travaux de rénovation énergétique.
  • Acquérir et développer plus rapidement une relation de confiance avec ses clients.
  • Se différencier de la concurrence, notamment des autres installateurs ne disposant pas de la mention.
  • Répondre aux préoccupations environnementales et de développement durable de ses clients en s’engageant dans une démarche de progrès énergétique permanent. Les clients peuvent ainsi obtenir davantage de conseils ciblés sur le bâtiment concerné par les travaux : isolation, ventilation, chauffage… et se voir garantir une qualité de réalisation répondant durablement à leurs objectifs d’efficacité énergétique.
  • Faire bénéficier à ses clients engagés dans des travaux de rénovation énergétique de primes énergie.
  • Permettre à ses clients de recevoir des aides en provenance des fournisseurs d’énergie dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie.
  • Être référencé sur des sites internet d’informations pour les particuliers concernés par la rénovation.

Certains travaux sont par ailleurs soumis à la détention du label RGE. Il s’agit notamment de l’installation ou la pose :

  • d’équipements de chauffage répondant à des critères d’efficacité énergétique ;
  • de pompes à chaleur ;
  • de chaudières.

Les avantages de la RGE pour vos clients

Au-delà de la garantie de confiance, d’expertise, de conformité et d’éco-conditionnalité, un grand nombre de primes énergie et d’aides financières (Éco-PTZ, MaPrimeRénov’, etc.) sont conditionnés par l’exécution des travaux par un installateur certifié RGE.

L’obtention de la certification RGE demande un investissement en temps, ressources et argent, mais elle peut permettre à un installateur de développer son carnet de commandes et d’accroître la confiance de ses clients sur le long terme. Des arguments non négligeables ! Téléchargez notre guide pour tout savoir de la certification RGE.

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

WEBINAIRE

  • FooterMail-WEBINAIRE-CSH-2904.png

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png