Régulation

L’optimisation d’un réseau de chauffage avec la solution Autosar

solution Autosar

Que ce soit pour rénover ou construire un bâtiment, choisir une solution d’équilibrage peut s’avérer complexe. Mais quelles vannes sélectionner ? Où les installer et comment les régler ? Pour bien comprendre les enjeux et les solutions proposées avec la gamme Autosar, découvrez les conseils des experts Aalberts hydronic flow control à travers une étude de cas concrète.

Le contexte : un parc de logements collectifs à rénover

La configuration de référence

  • 9 bâtiments
  • 3 chaudières à condensation
  • 718 logements
  • 4 000 radiateurs
  • 700 pieds de colonnes

À l’état initial, les radiateurs étaient tous équipés de robinets manuels, sur un réseau de chauffage à équilibrage statique. Les bailleurs ont donc cherché à installer des robinets thermostatiques, tout en étant conscients des risques liés à ce type de configuration.

chantier-autosar-configuration-reference

Les risques associés à l’installation de robinets thermostatiques

En cas d’apport de chaleur lié à l’ensoleillement, les robinets thermostatiques des pièces concernées se ferment. La pression dynamique, qui génère les débits hydrauliques, se répercute alors sur les autres parties du réseau.

Cette répartition des pressions non maîtrisée empêche les corps et têtes thermostatiques de contrôler les débits dans les autres radiateurs. Résultat : l’autorité des organes de réglage est faussée.

chantier-autosar-organe-reglage

Rappel : qu’est-ce que l’autorité d’un organe de régulation ?

L’autorité est la capacité d’une vanne à régler le débit d’eau chaude, tout en assurant la stabilité d’un réseau. Qu’elle soit statique ou dynamique, une vanne d’équilibrage est toujours sélectionnée sur la base d’une autorité, définie selon son coefficient Kvs.

En conséquence, les radiateurs des appartements non ensoleillés subissent les variations de pression engendrées sur le réseau : ils consomment plus qu’ils ne devraient, pouvant fonctionner jusqu’à 120 à 150 % de leur capacité. Cela se traduit par une surconsommation d’énergie, une augmentation des factures énergétiques et un inconfort thermique pour les résidents.

L’étude Hysopt pour une meilleure configuration

Pour calculer le dimensionnement d’une installation de chauffage, il existe des outils comme Hysopt.

Qu’est-ce qu’Hysopt ?

Ce logiciel de simulation, destiné aux concepteurs d’installation, permet de calculer la performance énergétique d’une installation de chauffage avec différentes composantes. L’objectif ? Présenter aux bailleurs et concepteurs de bâtiments une consommation simulée.

Un logiciel de dimensionnement tel qu’Hysopt permet de préconiser le matériel le plus adapté aux objectifs à atteindre. Les paramètres des produits Aalberts HFC sont intégrés dans ce logiciel : un bailleur ou constructeur peut donc simuler facilement la performance du dimensionnement d’un réseau de chauffage et obtenir une vision globale de son rendement.

Le petit plus : le logiciel calcule automatiquement la sélection la plus adaptée au réseau.

Les configurations envisagées : quelle est la meilleure solution pour le parc immobilier ?

Dans notre cas pratique, trois configurations ont fait l’objet d’une étude, sur la base d’un équilibrage statique (configuration 1) ou dynamique (configurations 2 et 3). Découvrez le détail des produits choisis pour chaque option.

# Configuration 1 : Pose de robinets thermostatiques et vannes d’équilibrage statique en pied de colonne

Type d’équilibrage sur le réseau Statique en pied de colonne
Type de vanne d’équilibrage Fluctus (vanne de diagnostic et d’isolement)
Type de robinet sur les radiateurs Robinet thermostatique VarioSar (Kv variable)
Explication complémentaire En plus des robinets thermostatiques, une vanne d’équilibrage statique a été ajoutée en pied de colonne.

# Configuration 2 : Pose de robinets thermostatiques et vannes d’équilibrage dynamique en pied de colonne

Type d’équilibrage sur le réseau Dynamique en pied de colonne
Type de vanne d’équilibrage Passim + Vertex
Type de robinet sur les radiateurs Robinet thermostatique VarioSar (Kv variable)
Explication complémentaire La régulation de la Delta P accompagne la mise en place d’un équilibrage dynamique en pied de colonne.

# Configuration 3 : Pose de robinets thermostatiques auto-équilibrants et vannes d’équilibrage dynamique en pied de colonne

Type d’équilibrage sur le réseau Dynamique en pied de colonne
Type de vanne d’équilibrage Fluctus (vanne de diagnostic et d’isolement)
Type de robinet sur les radiateurs Autosar (robinet auto-équilibrant)
Explication complémentaire La robinetterie thermostatique a été remplacée par des robinets auto-équilibrants. Les vannes Fluctus ont tout de même été gardées en pied de colonne, pour faire du diagnostic technique.

Les résultats obtenus

L’étude Hysopt a permis de comparer chaque configuration à la situation de référence. Les résultats expriment les gains apportés par chaque proposition : en termes de production de chaleur, d’économies en énergie (globales et sur la facture) et d’empreinte carbone.

Configuration de référence Configuration 1 Configuration 2 Configuration 3
Type d’installation Fixosar (corps normal avec tête thermostatique) VarioSar + Fluctus VarioSar + Passim + Vertex Autosar + Fluctus
Production de chaleur 4 % 5 % 8 %
Économie d’énergie 6 % 7 % 9 %
 Économie sur la facture énergétique 5,2 % 5,4 % 7,5 %
 Réduction de l’empreinte carbone 5 % 6 % 8 %

Les 4 avantages de la solution Autosar

La solution Autosar : opter pour la simplicité

chantier-solution-autosar
La solution Autosar est qualitative, rapide, simple et efficace. Opter pour cette solution revient à gagner du temps et à optimiser le réseau de chauffage.

    • Seule l’évaluation des débits est nécessaire.
    • Le réglage se fait directement sur le radiateur.
    • L’installation est rapide grâce au double joint torique pour l’étanchéité.

Le petit plus ? Pour réaliser l’équilibrage du réseau, plus besoin d’aller dans les gaines techniques et les vides sanitaires : tout est simplifié. La gamme Autosar est également compatible avec les connexions latérales, centrales et à robinetterie intégrée. Elle garantit une mise en œuvre précise grâce à des réglages réalisés en amont.

solution-autosar

1/ 14 % d’économies sur l’énergie de pompage

La maîtrise de la Delta P au niveau de chaque robinet auto-équilibrant permet d’éviter les sur-débits. En fonctionnement, le débit global de l’installation sera donc plus bas qu’en l’absence de robinet auto-équilibrant. La pompe pourra donc se caler sur une vitesse de fonctionnement plus basse avec, à la clé, des économies significatives.

2/ 9 % d’économies au global sur l’énergie (gaz, électricité)

En plus des économies d’électricité, grâce aux économies de pompage notamment, les robinets auto-équilibrants AutoSar permettent de moins solliciter la chaudière, et donc de réaliser des économies de gaz. L’utilisateur économise aussi sur l’électricité en utilisant moins d’énergie de pompage.

3/ 7,5 % d’économies sur la facture énergétique

Ce calcul se base sur le coût du gaz et de l’électricité, et prend en compte les 9 % d’économies de consommation citées précédemment.

4/ 8 % de réduction de l’empreinte carbone

En considérant notamment que toute l’électricité consommée dans la résidence n’est pas issue du nucléaire, on réduit donc la part d’électricité carbonée consommée. Sans compter la diminution de la consommation de gaz, qui produit ainsi moins de CO2. Résultat : une réduction de l’empreinte carbone qui a un impact positif sur l’environnement.

La configuration 3, mettant en œuvre les robinets thermostatiques Autosar, s’est présentée comme LA solution la plus avantageuse sur tous les plans. Selon l’étude Hysopt, les gains réalisés grâce à cette installation se retrouvent à la fois en matière de chaleur produite, d’économies et de réduction des émissions carbone. Tenté ?

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *