Actus

Le BIM fait son entrée sur le marché de la construction

Exemple de bâtiment modellisé grâce au BIM, business information modelling

Le 30 mars 2016, le BIM (Building Information Modelling) est expérimenté pour la première fois en France. Ce processus numérique et collaboratif permet de créer et gérer les données d’un bâtiment, de sa conception jusqu’à son exploitation et enfin sa déconstruction. Focus sur une innovation digitale qui pourrait bien révolutionner le secteur de la construction.

Qu’est-ce que le BIM ?

Le Building Information Modelling (BIM) se traduit en français par Modélisation des Informations du Bâtiment (MIB) ou Management des Informations du Bâtiment. Il permet aux différents intervenants d’un projet de construction de générer et partager, sur une maquette numérique commune, toutes les données techniques de l’ouvrage et la teneur de leurs interventions.

Apparu il y a 30 ans et d’ores et déjà utilisé dans plusieurs pays, le BIM réunit deux axes principaux :

  • un processus collaboratif ;
  • la conception d’un modèle 3D du bâtiment qui intègre l’ensemble des éléments.

Ainsi, il permet aux professionnels de la construction d’optimiser toutes les étapes de l’ouvrage, de la conception jusqu’à son exploitation et enfin sa déconstruction.

Comment élaborer un BIM ?

Les données numériques sont générées par les fabricants, qui fournissent des objets sous forme de bases de données interfaçables et utilisables par des logiciels métier de conception.

Ces bases de données peuvent être au format IFC (ISO) ou bien adaptées au format du logiciel les utilisant (Revit, Archicad…). Les utilisateurs de ces outils peuvent ainsi créer, partager entre eux et modifier en direct les informations techniques, au fur et à mesure de l’avancement du projet. Tous les éléments sont détaillés de manière précise sur la maquette numérique, afin que chaque professionnel puisse prévoir et coordonner son intervention avec celles des autres intervenants. Ce processus permet aussi d’établir différentes hypothèses (modèles virtuels 3D) et de mesurer leurs impacts. Il permet enfin d’identifier les éventuelles erreurs, et de les corriger, en amont du projet.

Ainsi, la société d’installation peut concevoir, puis faire évoluer, les réseaux de distribution à tous les étages d’un bâtiment, en fonction des différents éléments techniques et équipements présents sur la maquette modélisée en 3D.

Le Bim symbolisé par une structure constituée de points et de traits

Pourquoi miser sur le BIM ?

Le BIM est une technologie qui a bien des avantages :

  • Il facilite la collaboration et la coordination des différents acteurs, durant toutes les étapes du projet de construction.
  • Le Building Information Modelling permet de tester et d’analyser virtuellement la viabilité d’un bâtiment, de sa construction à son exploitation et enfin jusqu’à sa déconstruction.
  • Il optimise la gestion des ressources, des matériaux et, par conséquent, réduit le coût de la réalisation.
  • Il sert aussi de passeport pour le projet, qui est ainsi connu dans les moindres détails.
  • Le BIM permet de réaliser des bâtiments conformes aux normes et certifications environnementales, en vigueur dans le secteur de la construction et appliquées à ses acteurs (RT2012, BBC, RGE…).

Un succès qui en appel d’autres ?

Conscient de ces bénéfices, Emmaüs Habitat a déposé, le 30 mars 2016, le premier permis de construire BIM de France pour la construction d’un programme de 109 logements sociaux locatifs, situés dans la commune de Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne).

Ce programme résidentiel en BIM est une première en France et devrait encourager d’autres initiatives de ce type. En effet, il confirme l’intérêt du numérique dans l’industrie de la construction, notamment en ce qui concerne l’atteinte des objectifs de qualité (sectorielle et environnementale) attendus par l’État.

Tous les acteurs du bâtiment, et notamment les sociétés d’installation, ont tout à gagner à intégrer une part plus importante de numérique dans leur métier, afin de s’adapter aux enjeux du secteur et de rester compétitifs.

Source des images : Fotolia (LaCozza) ; The noun project (Chameleon Design)

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

WEBINAIRE

  • bloc-inscription-webinar-5.jpg

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png