Actus

Bilan 2017 : un bon cru pour le secteur du BTP

secteur du btp

Après des années de crise dans le bâtiment (-150 000 emplois depuis 2008), le secteur du BTP a connu une véritable reprise en 2017. En juillet, la CAPEB révélait les résultats encourageants du premier semestre, enregistrant + 2,5 % d’activité en volume. Une tendance qui s’est poursuivie jusqu’à fin décembre, pour atteindre une croissance globale annuelle de 4,8 %. De quoi présager du positif pour la suite ! Alors, que retenir de l’année 2017 ? Quelles perspectives pour 2018 ? CoExpert fait le bilan.

La croissance du secteur du BTP portée par le logement neuf en 2017

En 2017, le secteur du bâtiment a enregistré une croissance globale de 4,8 % selon la FFB. Une belle dynamique qui s’est également traduite par un regain des embauches – entre 15 000 et 20 000 au cours de l’année.Cette croissance a avant tout été portée par le dynamisme du marché du logement neuf. Une hausse de 12,8 % a été enregistrée en 2017, soit plus de 410 000 logements mis en chantier sur la période.Le non-résidentiel n’est pas en reste, avec un essor global de 3,7 % – qui culmine à 15,2 % pour les bâtiments industriels et de stockage. Enfin, l’activité de rénovation et entretien des bâtiments a apporté sa contribution, avec une croissance de 1,4 %.

La production de matériaux de construction profite de la reprise

Étroitement liée au secteur du bâtiment, la production de matériaux a bénéficié de ce regain d’activité en 2017. Sur les 10 premiers mois de l’année, le secteur a enregistré une hausse de la production de matériaux de construction de 4,4 % selon l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem). Des chiffres d’autant plus encourageants que la production de granulats et béton prêt à l’emploi n’avait pas connu de croissance depuis 6 ans… mais qui annoncent déjà quelques rebondissements. En effet, face à la demande croissante en matériaux de construction, une hausse des prix – déjà sensible chez les distributeurs et dans le domaine de l’immobilier – pourrait se faire sentir.

2018, une année qui pourrait s’annoncer moins prometteuse ?

Après les beaux scores de l’année 2017, 2018 s’annonce légèrement plus mitigée. Les experts tablent sur une croissance globale divisée par 2, pour atteindre 2,4 %. En cause, notamment, une baisse de la demande en logements neufs liée aux mesures de la loi de finances 2018 :

  • remplacement de l’impôt sur la fortune par un impôt sur la fortune immobilière ;
  • hausse prévue de la TVA de 5,5 % à 10 % ;
  • incertitudes quant au maintien du prêt à taux zéro ;
  • non-éligibilité des revenus de la location au prélèvement forfaitaire unique (PFU).

◈ Retrouvez l’actualité légale du BTP ! ◈

Malgré tout, le dynamisme devrait poursuivre son chemin et être porté par d’autres secteurs. Le non-résidentiel devrait connaître une croissance de près de 9 % en 2018, entraîné par l’ensemble des secteurs, hors agricole. La Fédération Française du Bâtiment prévoit également une hausse de l’emploi de 2,6 % dans le secteur, soit 30 000 postes en plus. Enfin, la période politique de mi-mandat, toujours propice aux grands travaux, ainsi que de la préparation des JO 2024 en France, devraient influer sur la bonne santé du secteur du BTP.

Si l’année 2017 a été riche en opportunités, 2018 devrait offrir aux installateurs de belles perspectives, malgré un léger ralentissement anticipé. Reste à voir si les prévisions seront confirmées dans les mois à venir : un point sur lequel le blog CoExpert vous tiendra informé !

📩 Pour ne rien manquer du blog CoExpert, abonnez-vous à la newsletter ! 📩

Source image à la Une: Unsplash –

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Téléchargement

  • bloc-telechargeable-minibook-4.png

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png