Régulation

Équilibrage de réseau : un processus qui profite à tous

équilibrage de réseau : un processus qui profite à tous

Les désagréments causés par une absence ou un défaut d’équilibrage de réseau de chauffage ou de climatisation sont nombreux. Lorsque c’est le cas, le confort des utilisateurs, la longévité des équipements et la consommation énergétique vont en subir les conséquences. Il est donc indispensable de mettre en place un bon équilibrage du réseau. Tour d’horizon des actions à mener par les différentes parties prenantes et des bénéfices perçus par chacun.

Bureaux d’études : les bons calculs pour un fonctionnement optimal

Le rôle du bureau d’études techniques est de concevoir et dimensionner l’installation de chauffage pour qu’elle fonctionne correctement, de manière optimisée, tout en répondant aux critères de la réglementation. Les calculs de l’ensemble des paramètres du réseau hydraulique, et des vannes d’équilibrage notamment, assurent les bonnes conditions de départ à l’exploitation du réseau.

Quant aux obligations de résultats, elles concernent d’un côté l’installation des équipements, et de l’autre, l’efficacité énergétique du système.

Installateurs : la simplicité de mise en place

Grâce aux calculs préalables et au bon choix des vannes, l’installation, le réglage et la mise en service deviennent plus simples pour le technicien. Il gagne du temps lors de la pose et garantit le résultat en termes d’efficacité énergétique.
En effet, une fois la vanne d’équilibrage sélectionnée, il va pouvoir effectuer le préréglage (dans certains cas, la vanne arrive déjà préréglée) et n’aura ensuite qu’à vérifier les débits.

💡 À noter 
En équilibrage statique, il est nécessaire de régler les vannes d’équilibrage, les robinets thermostatiques (ou les raccords de réglage) lors de la mise en service. En équilibrage dynamique, grâce au préréglage, on gagne du temps lors de la mise en service grâce au préréglage des vannes dynamiques.
 
À lire aussi : À partir de quand penser à l’équilibrage automatique ?

Exploitants : l’équilibrage réseau essentiel pour tenir son engagement

L’exploitant de l’installation de chauffage ou de climatisation est une entreprise qui intervient éventuellement pour l’installation du réseau hydraulique, mais surtout, pour son exploitation (démarrages, arrêts et opérations de maintenance).

En s’engageant contractuellement sur la consommation énergétique de la chaufferie, l’exploitant a tout intérêt à ce que l’équilibrage soit bien réalisé.

Bailleurs : la satisfaction des locataires avant tout

Un réseau correctement équilibré assure la satisfaction des clients vis-à-vis du confort thermique de leur logement quelles que soient les conditions météorologiques extérieures. Le bailleur ne recevra plus de plaintes de la part de ses locataires.

🔧 Équilibrage d’un réseau, pourquoi c’est important ? 🔧

Utilisateurs finaux : bien-être, confort et économies

Un bon équilibrage de réseau assure l’efficacité énergétique des lieux en homogénéisant les températures dans le bâtiment et l’appartement. Pour les utilisateurs finaux, c’est un gage de confort.

En optimisant le fonctionnement des équipements, un réseau correctement équilibré permet aussi de faire des économies de chauffage et de respecter davantage l’environnement.

Installateurs, utilisateurs, bailleurs… Toutes les parties prenantes ont un réel intérêt à ce qu’un réseau soit correctement équilibré. Les principaux avantages à retenir ? Une meilleure répartition de la chaleur, qui permet de garantir un confort dans tous les logements indépendamment de la météo et des manipulations réalisées sur les radiateurs. Et enfin, retenons qu’un équilibrage permet de faire baisser la facture annuelle d’énergie de 10 à 15 % !

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *