Gérer mon entreprise

Le BTP à la conquête des apprentis

apprentissage dans le BTP

Le secteur du BTP se relève enfin de la crise, les cahiers de commandes des petites entreprises se remplissent et les professionnels sont plus que jamais à la recherche de jeunes en apprentissage. L’apprentissage dans le BTP, alternant cours théoriques et période en entreprise, est un véritable passeport pour l’emploi. Pourtant les entreprises du bâtiment peinent à trouver leurs apprentis.

Le bâtiment : une filière mal considérée

Cela peut paraître paradoxal, mais au moment où les besoins en main d’œuvre dans le bâtiment s’accentuent, le taux de chômage chez les jeunes explose. En cause ? Un manque d’intérêt flagrant pour une filière qui souffre d’une image négative : celle d’un parcours dédié aux mauvais élèves. Pourtant, le secteur du BTP regorge d’opportunités professionnelles et les métiers sont variés et pointus. Pour preuve, 80 % des anciens apprentis du BTP sont embauchés en moins de 6 mois. Et ce, à des salaires nettement plus attractifs que ceux obtenus en général par les jeunes diplômés.

En juin 2017, le CCCA-BTP – réseau de l’apprentissage BTP – tirait la sonnette d’alarme : les entreprises du BTP étaient à la recherche de 4 000 jeunes en contrat d’apprentissage partout en France ! Mais quelle que soit la région ou la filière, le constat est le même : de nombreuses offres sont dépourvues de candidat. On peut même parler d’une véritable désertion des CFA. Alors qu’ils étaient en moyenne 10 par classe il y a une dizaine d’années, ils ne sont plus que 2 ou 3 actuellement, dans certaines filières.

◇ Comment financer l’embauche d’un apprenti ?

Réforme : apprentissage dans le BTP, simplifié

Pour augmenter le nombre d’apprentis, le projet de réforme de l’apprentissage dans le BTP lancé par le Gouvernement prévoit d’améliorer la qualité de vie de ces professionnels en devenir. Tous les moins de 18 ans bénéficieront d’une aide de 500 € pour passer leur permis de conduire. Ils seront également mieux rémunérés : 30 € net de plus par mois pour les 16-20 ans et SMIC minimum pour les 26 ans et plus. Des prépa-apprentissage permettront de mettre à niveau les jeunes qui n’ont pas les prérequis. De quoi inciter aussi les moins jeunes à se réorienter dans cette voie professionnelle d’avenir.

20 mesures au total sont prévues dans le projet actuel de la réforme de l’apprentissage. Simplification des procédures administratives, embauche tout au long de l’année, allongement du temps de travail (jusqu’à 40 heures par semaine pour les apprentis dans le BTP) avec paiement du temps de travail en heures supplémentaires au-delà des 35 heures hebdomadaires… Si toutes visent à faciliter le recours à l’apprentissage, elles devraient aussi motiver les 15-30 ans à sauter le pas vers un secteur où il y a du travail.

◇ Transform’BTP : un nouveau souffle pour l’apprentissage

Pour susciter des vocations, les opérations séduction se multiplient du côté des entreprises, mais aussi des Chambres de commerce, des fédérations, des centres de formation. Objectif : attirer les jeunes dans les CFA et leur montrer que le secteur du BTP représente de vraies possibilités de carrière où l’on peut gagner de l’argent.

Image à la Une : Flickr Creative Commons – WorldSkills UK

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *