Régulation

Installer un chauffage domotique : 5 points de vigilance

Ce qu'il faut savoir avant d'installer un système domotique pour son chauffage

Les installations domotiques sont composées de plusieurs produits dont les solutions connectées de chauffage font désormais partie. Mais si ces outils techniques constituent une amélioration de l’existant, il est nécessaire de s’interroger avant de les installer. Voici les cinq questions à se poser avant de domotiser son chauffage.

radiateur
1. Quel type de chauffage est installé chez le client ?

Il est important, dans un premier temps, d’identifier le type de chauffage du bâtiment :

  • S’agit-il d’un chauffage électrique ou d’un système de chauffage à eau chaude ?
  • L’installation est-elle munie de radiateurs et/ou d’un plancher chauffant ?

Certains fabricants proposent des solutions qui permettent de piloter un système électrique ou un système à eau chaude. D’autres offrent des systèmes pour les deux types de chauffage pour maîtriser sa consommation.

À lire aussi : Comment aider vos clients à améliorer les performances de leur installation ?

regle domotique

2. Quelle est la taille du système de chauffage en place ?

Les solutions de domotique s’adaptent en fonction du profil du bâtiment :

Il existe :

  • des systèmes basés sur les ondes radio qui fonctionnent plutôt bien dans une maison ou un appartement standard ;
  • des systèmes filaires qui sont à privilégier dans les bâtiments très longs avec des murs épais, par exemple.

internet domotique

3. Le bâtiment est-il muni d’une connexion internet ?

Les installations domotiques dédiées au chauffage fonctionnent avec différents types de box.

  • Les systèmes qui fonctionnent avec le Cloud. Les informations sont paramétrées en ligne. En cas de coupure internet, la box continue de fonctionner avec quelques configurations clés sauvegardées en interne. Selon les box, le mode hors-ligne peut avoir des conséquences limitées ou conséquentes, allant jusqu’à rendre le système inopérant.
  • Les systèmes qui s’appuient sur une box domotique intégrant un serveur embarqué. Il n’est pas indispensable d’avoir une connexion internet, les programmations peuvent être réalisées sur un réseau local. En revanche, pour des usages plus avancés, tels que la récupération et l’analyse des données de consommation, une connexion sera nécessaire.

objectifs domotique
4. Quels sont les objectifs du client ?

Il est important de comprendre les motivations qui ont poussé le client à se tourner vers la domotique. La complexité du système et sa mise en œuvre en dépendent.

  • L’usager veut-il gérer seulement sa programmation de chauffage pour faire des économies d’énergie ?
  • Souhaite-t-il s’occuper d’autres aspects tels que la lumière, un volet roulant, des équipements Hi-Fi… ?
  • S’agit-il d’un « geek », très à l’aise avec le digital, ou plutôt quelqu’un qui découvre le monde de la domotique ?

Pour piloter son chauffage, il est possible de réguler les émetteurs – radiateurs ou plancher chauffant. Il faut néanmoins vérifier la compatibilité de la chaudière avec un système domotique :

  • En général, les chaudières plus anciennes fonctionnent par contact sec. La régulation se fait ainsi en allumant ou en éteignant la chaudière en fonction des besoins.
  • Les chaudières plus récentes intègrent quant à elles une loi d’eau qui tient compte de la température extérieure pour régler la température intérieure. Plus il fait froid dehors, plus l’eau est chaude au départ.

De plus, le système de régulation de la température est modulé. Pour cela, la chaudière et son thermostat communiquent via des protocoles dédiés pour linéariser le fonctionnement et optimiser la consommation énergétique. Opter pour un système qui allume et coupe la chaudière perturberait le dispositif.

À lire aussi : Pourquoi installer des thermostats intelligents chez vos clients ?

compatibilité domotique
5. Les robinets en place sont-ils compatibles avec des têtes thermostatiques ?

  • Si les émetteurs du client sont équipés de robinets manuels, il faudra les changer pour des robinets thermostatiques, sur lesquels seront fixées des têtes thermostatiques connectées.
  • Si des robinets thermostatiques sont déjà en place, il faudra toutefois vérifier leur compatibilité avec les têtes thermostatiques et le cas échéant opter pour un adaptateur, voire changer le robinet.

Le choix d’un système domotique doit s’établir suite à l’analyse de plusieurs critères relatifs au système de chauffage en place. Les attentes et besoins du client seront plus ou moins sensibles à l’ergonomie de l’application domotique et aux opérations qu’elle permet. À l’installateur d’accompagner et conseiller ses clients dans le choix de la solution la plus adaptée à leurs besoins.


Pour en savoir plus sur les solutions de chauffage autonomes, téléchargez notre comparatif !

Source de l’image à la Une : Fotolia (Olivier Le Moal)

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

TELECHARGEMENT

  • bloc-DL-nanobook.png

Un magazine proposé par

  • img_menu-v2-e1515663623388.png