Gérer mon entreprise

Après une année 2016 encourageante, quelles tendances pour le BTP en 2017 ?

Quelles tendances pour le BTP en 2017 ?

Il y a quelques semaines, le bilan du secteur du bâtiment affichait une belle reprise pour l’année 2016. Le premier trimestre de cette nouvelle année est achevé. Quelle sont les tendances pour le BTP en 2017 ? La croissance est-elle toujours en marche ?

Les chiffres importants de 2016

  • Croissance de l’artisanat du bâtiment : + 1,9 % en volume
  • Augmentation des construction neuves : + 380 000 logements mis en chantier au cours de l’année, soit + 7,4 % en volume
  • Progression de l’amélioration-entretien : + 0,5 %
  • Création d’entreprises dans le bâtiment : + 6,4 %
  • Défaillances d’entreprises dans le bâtiment : – 12,9 %
  • Emploi : +10 000 postes en équivalent-emplois à temps plein et – 10 000 postes en emploi salarié

batiment-construction

Une croissance qui continue à être portée par le logement neuf

L’amélioration des perspectives de l’artisanat du bâtiment enregistrée tout au long de l’année 2016 se confirme et est soutenue majoritairement par le résidentiel neuf.

Si les ventes de logements dans le secteur privé ont connu une belle progression de + 20 % en glissement annuel sur douze mois à fin janvier 2017, elle sont suivies de près par les permis et mises en chantier qui ont crû respectivement de + 15,5 et + 8,5 % en glissement annuel sur trois mois à fin février 2017. Ce sont donc un peu moins de 410 000 logements individuels et collectifs qui devraient bénéficier de cette croissance en 2017. Et ce, en partie grâce à la primo-accession qui a de beaux jours devant elle ! Le poids du neuf, qui se vérifie sur l’ensemble de l’Hexagone, apparaît comme solide avec une santé globalement moins affectée par la conjoncture du bâtiment.

Du côté de l’amélioration-entretien, qui comptait pour 59 % de l’activité bâtiment en 2016, les chiffres sont moins florissants avec une prévision de croissance de + 0,9 % en volume en 2017, ce qui laisse apparaître une croissance en demi-teinte pour l’année à venir.

croissance du secteur du bâtiment

Un avenir en construction mais qui reste incertain

Si les défaillances d’entreprises ont considérablement diminué en 2016 avec une stabilisation de l’emploi, le bâtiment continue de rencontrer des difficultés de compétitivité en termes de prix, qui l’empêchent d’afficher des marges intéressantes et de remplir les trésoreries.

L’année 2017 démarre par ailleurs avec une part d’incertitude, notamment en ce qui concerne la nature des politiques gouvernementales à venir qui seraient en faveur de la reprise du secteur du bâtiment. Le résultat de l’élection présidentielle, l’implication des banques, des assurances, des fournisseurs et des entreprises, ainsi que l’évolution des taux d’intérêt, pourraient avoir un impact sur la reprise amorcée en 2017.

Envie de prendre un peu de recul sur votre métier :
Installateur, un métier en pleine mutation

L’année 2017 démarre sur la lancée de l’année 2016 avec une croissance affichée du secteur du bâtiment. Cette perspective est encouragée par le neuf qui tire vers le haut les chiffres de toute la filière. Si l’année 2017 semble placée sous de bons auspices, il faut néanmoins surveiller l’évolution de la conjoncture politique et économique du pays, qui pourrait avoir des conséquences non prévisibles sur le secteur. Une affaire à suivre !

Crédit photo : Freepik