Gérer mon entreprise

Reprise confirmée dans le secteur du bâtiment au 2e trimestre 2016

Reprise confirmée dans le secteur du bâtiment au 2e trimestre 2016

Bonne nouvelle ! Les métiers de l’artisanat continuent de reprendre doucement, mais sûrement, dans le secteur du bâtiment. La croissance du secteur se confirme au deuxième trimestre après trois premiers mois déjà encourageants.

Lire notre analyse des chiffres du premier trimestre 2016

Une croissance portée par la construction neuve

L’amélioration de la croissance de l’artisanat du bâtiment enregistrée au premier trimestre 2016 se confirme avec une croissance équivalente en volume de 1 % pour le second trimestre. Cette éclaircie s’explique par deux facteurs majeurs :

  • La hausse de 2 % en volume de la construction neuve qui poursuit la lancée entamée au début d’année (+1,5 % au premier semestre, ndlr).
  • La légère croissance de 0,5 % de l’activité d’entretien-rénovation qui continue de croître de façon stable. Cette hausse est encouragée par le dynamisme des travaux de performance énergétique en progression de 1 %.

reprise bâtiment

Une embellie qui devrait se poursuivre au second semestre

Les prochains mois devraient confirmer le regain d’activité des métiers de l’artisanat du bâtiment puisque les ventes de logements anciens bénéficient d’un fort regain depuis un an. Ces perspectives prometteuses pourraient impacter positivement les travaux de rénovation, d’autant plus que ces derniers sont portés par un taux d’intérêt historiquement bas.

Les carnets de commande, quant à eux, continuent de grossir et représentent 81 jours de travail, contre 76 jours au premier trimestre. À noter que leur montant moyen enregistre une hausse importante de plus de 30 % depuis douze mois.

reprise bâtiment

Des inégalités territoriales

Si la reprise d’activité est encourageante sur l’ensemble du territoire, des disparités existent néanmoins entre les régions. Ainsi ce sont la Bretagne (+ 3 %) et les Pays-de-la-Loire (+ 2 %) qui portent prioritairement cette croissance, donnant de l’élan au Grand Ouest. Le Nord n’est pas en reste avec une reprise de 2 % dans les Hauts-de-France.

Quant à l’Île-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté, dans le négatif au premier trimestre, elles parviennent difficilement à enrayer la baisse et affichent une croissance nulle pour le second trimestre 2016.

Le deuxième trimestre confirme donc l’embellie amorcée au début d’année 2016. Les perspectives pour le second semestre laissent présager une poursuite de la croissance, à condition que les dispositifs gouvernementaux mis en place, tels que les mesures de crédits d’impôt ou l’ouverture du PTZ, soient maintenus.

Source de l’image à la Une : Gratisography

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *