Guide pratique

Nettoyage d’une installation de chauffage : intérêt et mise en pratique

detartrage-tube

L’arrivée des beaux jours et la remontée des températures tombent à point nommé. Pourquoi ne pas profiter de l’été pour proposer l’entretien de l’installation de chauffage à ses clients ? Un matériel non vérifié avant le retour de la période de chauffe aura davantage de risques de tomber en panne lorsque la chaudière fonctionnera à plein régime. Alors autant prévenir les dégâts dès maintenant pour assurer le confort de ses clients cet hiver ! Voici tous les conseils CoExpert en la matière.

De l’utilité de nettoyer une installation de chauffage

Qu’un client ait une installation avec des radiateurs et/ou un plancher chauffant, il est fortement conseillé qu’il réalise annuellement un rendez-vous d’entretien de son installation de chauffage. Il se garantit ainsi :

  • De meilleures performances énergétiques : du matériel entretenu consomme moins d’énergie et accroît le confort de l’usager dans l’habitation.
  • Un allongement de la durée de vie des équipements : une installation vérifiée aura moins de chances de tomber en panne lors de la saison hivernale.

Si l’entretien annuel apporte un bénéfice aux clients, il est aussi une aubaine pour l’installateur. C’est l’occasion pour lui de proposer des petits travaux de rénovation ou de remplacement de matériel potentiellement défaillant. Un bon moyen de chiffrer et de réaliser des prestations de services supplémentaires !

Boite à outils plombier chauffagiste

Comment nettoyer un réseau de chauffage ?

Le désembouage et la vidange du réseau

Au cours du cycle de vie d’une installation de chauffage, des boues peuvent se déposer dans la chaudière, dans les tubes, dans les vannes thermostatiques ou dans les radiateurs. Cela peut générer des pertes de charge excessives dans le réseau et amener à la corrosion d’éléments métalliques de l’installation. A terme, ces boues peuvent même boucher totalement les canalisations.
Afin d’éliminer ces dépôts, l’installateur doit réaliser un désembouage qui permet de nettoyer rapidement et complètement l’intégralité du réseau. Les traitements de désembouage sont de quatre types :

  • Le traitement préventif avec l’installation préalable d’un filtre magnétique pour retenir les boues ferreuses et les sédiments et d’un doseur électromagnétique pour empêcher la corrosion. De plus, on peut utiliser en préventif un produit anti-boue ou dégazant, en veillant à bien respecter les dosages prescrits.
  • Le désembouage hydrodynamique, avec utilisation d’un nettoyeur basse et haute pression, qui nettoie efficacement l’installation sans risque de dégradation du matériel.
  • La vidange de réseau qui consiste à vider l’intégralité de l’eau du réseau, suivie de plusieurs rinçages énergiques et d’un remplissage soigneux, en évacuant l’air du réseau.
  • Le traitement curatif chimique, pour une installation très embouée, qui permet de dissoudre les résidus. Attention, cette technique peut être agressive et doit donc être utilisée en dernier recours, si les autres procédés ont échoué. Les produits doivent être compatibles avec les organes de l’installation et utilisés avec les bonnes concentrations.

tube embouage réseau de chauffage

Focus sur l’installation d’un filtre à boue

Parfois, les techniques de désembouage curatives telles que le traitement chimique ou le désembouage hydrodynamique ne permettent pas d’obtenir un circuit parfaitement propre. Pour pallier ce problème, il est recommandé d’installer un filtre à boue, aussi appelé désemboueur, sur le retour du chauffage afin de protéger le générateur de chaleur et de récupérer les particules de boue de l’installation. La durée de vie de l’installation de chauffage s’en trouvera prolongée !

Zoom sur le traitement du calcaire

Dans certaines régions, l’eau du robinet est trop “dure”, c’est-à-dire qu’elle possède une teneur en calcaire importante. Par conséquent, avec le temps, l’installation de chauffage risque de s’entartrer. Il est alors conseillé de remplir le réseau de chauffage avec une eau partiellement ou totalement adoucie.

Quid de l’installation d’un dégazeur

Bien qu’une installation de chauffage soit supposée fermée, il arrive que de l’air provenant de l’eau de remplissage, des raccords et flexibles, des tubes PER sans BAO ou encore du système d’expansion s’infiltre dans le réseau. Conséquences de cette arrivée d’air : une augmentation des boues dans le réseau, avec à la clé une baisse du confort thermique de l’usager, une augmentation du bruit dans le réseau et un risque accru de corrosion. Afin d’éliminer l’air de l’installation, il est recommandé d’installer un dégazeur pour supprimer l’air au sein du réseau. Celui-ci doit être placé au bon endroit : sur l’entrée de la chaudière et sur tous les points hauts du réseau. Attention : en cas d’utilisation de purgeurs automatiques, il faut s’assurer qu’ils sont bien ouverts ; sinon, ils sont inutiles.

Tube réseau de chauffage

L’entretien annuel des installations de chauffage est le meilleur moyen d’éviter le dépôt des boues qui nuisent au confort thermique des usagers et endommagent les installations. Si des solutions curatives existent, elles sont néanmoins contraignantes et accroissent le risque de dégradation des réseaux. De petits travaux d’installation de matériel préventif tels que l’installations d’un filtre à boue et d’un dégazeur peuvent donc être proposés par les installateurs à leurs clients, avant la reprise de la saison de chauffe.

À lire sur la même thématique : Éviter l’embouage des réseaux : quels matériaux choisir ?

Source de l’image à la Une : Fotolia (zarg404)

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *