Efficacité énergétique

CUBE 2020 : Une course aux économies d’énergie

CUBE 2020 : une course aux économies énergétiques

Agir pour l’environnement avec des actions concrètes. Ce n’est pas juste un message, ni une promesse creuse, mais un défi tenu et relancé chaque année par le concours CUBE 2020, créé par l’Institut français pour la performance énergétique du bâtiment (IFPEB). Les bâtiments participants ont un an pour réduire considérablement leur consommation énergétique. Cette année, CUBE 2020 est revenu pour sa troisième édition, avec un succès toujours grandissant. Comment s’explique-t-il ? Et quelles conclusions en tirer ?

1/ Une course aux économies d’énergie dans les bâtiments

Comment inciter entreprises et institutions à répondre aux enjeux d’économies énergétiques ? L’IFPEB (Institut français pour la performance énergétique du bâtiment) a répondu à cette question en créant le CUBE 2020 – pour « Concours Usage Bâtiment Efficace ». Son objectif ? Mettre en compétition durant une année entière des bâtiments dans une course aux économies d’énergie ! Les candidats doivent relever chaque mois les factures d’énergie du ou des bâtiments qu’ils auront sélectionnés pour participer au CUBE – bâtiments tertiaires de bureau, d’enseignement ou de logements collectifs – et évaluer l’efficacité de leurs actions : ceux qui parviennent à diminuer le plus leurs dépenses énergétiques gagnent le concours dans leur catégorie, ainsi qu’une médaille et une belle notoriété ! Le prix de l’inscription est de 850 € par bâtiment : en retour, les participants apprennent à mieux contrôler leur consommation énergétique, allègent leur facture et peuvent communiquer sur leur participation grâce à un package comprenant stickers, logos et affiches.

À lire sur la même thématique : Le b.a.-ba de l’efficacité énergétique dans le bâtiment

2/ De plus en plus de bâtiments en quête de performance énergétique

La première édition du CUBE 2020 avait réuni 70 bâtiments, la deuxième 123 et, cette année, ce sont 240 bâtiments qui relèvent le défi, preuve du succès grandissant du concours. Les économies d’énergie progressent aussi : alors que la moyenne des économies réalisées par les bâtiments en 2014 était de 9,54 %, celle de la deuxième édition a atteint les 12 %. Cavalant en tête, la société Poste Immo a largement mérité la première place du CUBE de 2016, en réalisant 38,5 % d’économies sur ses factures en un an. Des chiffres qui devraient encore atteindre des records avec la nouvelle édition du CUBE 2020, dont le lancement a eu lieu le 17 janvier, au cours d’une cérémonie au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Lors du coup d’envoi symbolique, les lumières de la salle ont été éteintes et un petit cube a été allumé : la naissance d’une énergie mieux gérée.

3/ Un concours pour apprendre à changer ses habitudes de consommation

CUBE 2020 montre deux choses :

  • Les actions pour le développement durable s’inscrivent dans la durée. En témoigne le cas de la société Poste Immo, sortie lauréate des deux premières éditions grâce à des efforts continus.
  • Agir pour l’environnement, c’est d’abord changer ses habitudes. Jérémie Démangel, directeur de gestion chez Poste Immo, expliquait sa victoire par une campagne de sensibilisation menée dans son entreprise à renfort de stickers, d’affiches, de boîtes à idées et de déjeuners d’information.

Adopter les bons gestes sur le long terme, voilà l’objectif du concours. Les solutions d’économie d’énergie sont nombreuses : éteindre la lumière lorsque l’on quitte une pièce, ne pas mettre d’aliments chauds au réfrigérateur, installer des mitigeurs d’eau, revoir son isolation thermique, réguler la température des pièces, etc.

Le CUBE 2020 montre enfin que l’effort écologique est un effort d’équipe, qu’il n’a de sens que si tout le monde l’accepte et que, loin d’être pénible, il permet de souder les participants autour d’un but commun : être plus conscient de sa consommation pour alléger ses factures et son empreinte écologique.

Crédit photo : Wikimédia Commons / IFPEB