Innovation Raccordement et distribution

Qu’est-ce qu’un corps thermostatique auto-équilibrant ?

Qu’est-ce qu’un corps thermostatique auto-équilibrant ?

En France, de nombreux logements sont encore équipés uniquement de robinets manuels, peu efficaces sur le plan énergétique. Pourtant, leur remplacement par des robinets thermostatiques permet d’obtenir une baisse de consommation énergétique pouvant aller jusqu’à 20 %. Le décret rendant obligatoire l’individualisation des frais de chauffage impose l’installation de robinets thermostatiques. La thermostatisation des installations peut néanmoins poser des problèmes au niveau de l’équilibrage des réseaux. Une solution qui combine régulation et équilibrage dans un seul produit existe : le corps thermostatique auto-équilibrant. Zoom sur cette robinetterie de radiateur tout-en-un.

Plusieurs alternatives pour un équilibrage… nécessaire

Pour qu’un radiateur équipé d’un corps thermostatique puisse bien fonctionner, il faut qu’il dispose du débit nominal pour lequel il a été calculé. Or, l’architecture du réseau, ainsi que l’ouverture et la fermeture des robinets thermostatiques, provoquent des déséquilibres hydrauliques qui peuvent venir perturber ce fonctionnement. L’équilibrage répond à cette problématique, par l’installation de vannes d’équilibrage qui permettent d’ajuster le débit pour chaque branche et/ou émetteur de l’installation, pour délivrer la puissance nécessaire. Pour qu’il fonctionne correctement, cet équilibrage doit être efficace non seulement en régime statique mais également en dynamique.

Il existe plusieurs manières de mettre en œuvre l’équilibrage, en fonction des objectifs recherchés et de l’architecture du réseau dans le bâtiment considéré : réseaux verticaux ou horizontaux, taille de l’installation, fonctionnalités du circulateur ou de la pompe… Le choix des vannes d’équilibrage, leur localisation sur le réseau et leur réglage influencent directement le résultat obtenu. De ce fait, l’équilibrage peut être perçu comme un exercice complexe.

corps thermostatique auto-équilibrant

Le corps thermostatique auto-équilibrant : un produit tout-en-un

Une nouvelle solution est apparue sur le marché, qui permet de simplifier, voire supprimer la mise en œuvre de l’équilibrage pour les installations de taille moyenne. Elle consiste à déporter la fonction de régulation de débit au niveau du corps thermostatique. C’est l’essence même du corps thermostatique auto-équilibrant.

Cela permet, au niveau du point d’utilisation, d’effectuer un réglage du débit adapté à la puissance du radiateur considéré, indépendamment du mode de fonctionnement des autres radiateurs. Répété sur l’ensemble des radiateurs du réseau, ce réglage permet d’équilibrer l’ensemble de l’installation. Par conséquent :

  • chaque radiateur disposera du débit nécessaire à son fonctionnement pour plus de confort ;
  • les débits ne dépasseront pas les débits nominaux, assurant ainsi moins de nuisances auditives ;
  • la régulation en température sera plus précise, pour plus de confort et d’économies d’énergie ;
  • les interventions de maintenance, le cas échéant, se font directement au niveau du radiateur.

corps thermostatique auto-équilibrant

Les robinets auto-équilibrants sont bien adaptés aux réseaux de taille moyenne (environ 20 logements par pompe). Pour les réseaux plus importants, un équilibrage localisé au niveau des différentes branches est plus adapté et moins coûteux, couplé avec l’utilisation de corps thermostatiques à Kv fixe ou variable. Pour les bâtiments de petite taille (par exemple les maisons individuelles), le bénéfice d’un corps thermostatique auto-équilibrant est limité en regard de son coût. Néanmoins, pour un grand nombre de projets, en neuf comme en rénovation, le corps thermostatique auto-équilibrant s’avérera la solution de choix pour l’installateur, qui gagnera du temps d’installation et de réglage en concentrant son travail sur ce produit tout-en-un.