Guide pratique

Comment aider vos clients à améliorer les performances de leur installation ?

dossier rénovations été - aider-clients-améliorer les performances de l'installation

Si l’installateur est en premier lieu jugé sur la qualité de son savoir-faire, ses compétences en tant qu’installateur-conseil seront un atout non négligeable pour fidéliser ses clients et gonfler son carnet de commandes. Par exemple, à l’approche de l’été, l’installateur pourra proposer à ses clients un diagnostic de leur réseau. L’objectif : profiter de la période hors chauffe pour réaliser des travaux de rénovation. Les travaux seront plus ou moins conséquents – et donc adaptés à tous les budgets – et pourront réellement contribuer à améliorer les performances de l’installation.

La mise en place de robinets thermostatiques

Les radiateurs d’un client sont équipés de robinets manuels ? C’est le moment de lui proposer d’installer des robinets thermostatiques. Un investissement peu conséquent pour un plus grand confort des utilisateurs (gestion de la température pièce par pièce) et qui garantit des économies d’énergie qui peuvent atteindre 20 % par rapport à une installation équipée de robinet manuels.

Thermostatisation : fonctionnement & bénéfices

À noter : La nouvelle législation sur l’individualisation des frais de chauffage impose non seulement la mise en place de systèmes permettant la répartition des frais de chauffage dans les logements collectifs, mais également l’installation de robinets thermostatiques. Ce sont entre 10 et 12,5 millions de radiateurs qui devront ainsi être équipés. Une opportunité business à ne pas manquer pour les installateurs !

Pour en savoir plus : Résidentiel collectif : l’impact de la loi sur l’individualisation des frais de chauffage

 

La pose d’un thermostat

Un thermostat d’ambiance permet de gérer la température sur une zone complète et de gérer a minima la température jour/nuit et les absences, assurant ainsi des économies d’énergie. Il est complémentaire des robinets thermostatiques qui, eux, permettent de gérer la température des pièces en fonction d’une consigne réglée sur chaque tête thermostatique.

La pose d’un thermostat connecté peut aussi être envisagée, permettant le pilotage de son chauffage à distance, via smartphone ou tablette. Selon le protocole de communication, ce type de thermostat pourra être intégré à un système complet de domotique, permettant de gérer aussi les éclairages, l’ouverture / la fermeture des volets, d’un portail…

5 points de vigilance à avoir en tête avant de coupler domotique et système de chauffage

La modernisation de la chaudière

Le réseau est équipé d’une chaudière au sol avec circulateur extérieur à simple vitesse fixe ? Il s’agit d’un dispositif de chauffage ancienne génération. L’usager bénéficierait d’une alternative économique en énergie et en argent, avec la pose d’un circulateur à débit variable. La réglementation impose d’ailleurs ce type de matériel – classe A, à vitesse variable – lors du remplacement d’un circulateur extérieur.

Pour les budgets plus importants, l’installateur peut également suggérer à son client de remplacer la chaudière au sol par une chaudière à condensation (au sol ou murale), qui intègre un circulateur à vitesse variable. Là encore, la réglementation incite à installer des équipements plus performants : en cas de remplacement d’une chaudière « classique », il est désormais obligatoire d’installer une chaudière à condensation ou à basse température.

Que prévoit la mise à jour de la réglementation thermique des bâtiments existants ?

Les travaux d’économies d’énergie donnent droit à des subventions attractives pouvant convaincre le client à franchir le pas. Il est indispensable pour l’installateur d’être bien renseigné sur le sujet pour faciliter les échanges.

Maîtriser les subventions auxquelles peuvent prétendre les clients

 

Le remplacement d’un radiateur

Pour améliorer les performances de l’installation, il est parfois nécessaire de changer un radiateur. C’est notamment le cas quand l’émetteur commence à suinter au niveau des soudures ou qu’il est trop emboué.

Dans une telle situation, il s’agira pour l’installateur de bien cerner les envies du client :

  • rénover le radiateur actuel (fréquent pour les installations équipées de radiateurs en fonte qui donnent un cachet particulier à un intérieur notamment)
  • remplacer l’émetteur en place (souvent la meilleure solution).

Les nouveaux radiateurs ont des avantages non négligeables :

  • ils sont plus performants en ce qui concerne la circulation de l’eau ;
  • leur débit est plus uniforme et entraîne une émission radiante ;
  • ils sont en général plus esthétiques que les anciens modèles.

L’été est la période idéale pour envisager des travaux de rénovation sur un réseau de chauffage. L’installateur dispose d’un panel d’offres intéressant, menus travaux ou gros chantiers, pour permettre à ses clients et prospects d’améliorer les performances de leur réseau. Une opportunité à saisir !

Découvrez les autres articles de notre dossier spécial rénovations estivales
Le guide pour rénover un réseau
Profiter de l’été pour résoudre les problèmes de réseau apparus pendant la période de chauffe