Gérer mon entreprise

2016, une année de croissance dans le secteur du bâtiment

croissance dans le secteur du bâtiment

Après 15 mois de baisse consécutive, le secteur du bâtiment a repris son souffle en 2016. Si des inégalités territoriales persistent, le pays profite toutefois d’une embellie qui s’est confirmée à l’échelle de l’année entière. De belles perspectives qui devraient ouvrir la voie à une année 2017 dynamique pour le bâtiment.

croissance du secteur du bâtiment

Secteur du bâtiment : le dynamisme du logement neuf

Amorcée au 1er trimestre 2016, l’amélioration de la croissance de l’artisanat du bâtiment se confirme sur l’année entière avec une activité en hausse de + 1,9 % en volume. Elle est portée par l’augmentation des constructions neuves avec près de 380 000 logements mis en chantier au cours de l’année, ce qui s’apparente à une croissance d’activité de + 7,4 % en volume.

Plusieurs facteurs justifient ce regain d’activité :

  • la vitalité des ventes de logements neufs qui croissent depuis 2014 ;
  • le niveau des taux d’intérêt plutôt bas ;
  • l’environnement réglementaire favorable au secteur du bâtiment, avec des dispositifs de subventions pour les travaux d’économies d’énergie.

Subventions pour des travaux d’économie d’énergie :
à quoi mes clients ont-ils droit ?

Dans le non-résidentiel neuf, mis à part les locaux agricoles, tous les niveaux ont connu une hausse en 2016, exceptés les bâtiments administratifs, qui enregistrent une baisse de – 1,7 % occasionnée par l’importance des délais de production.

L’année 2016 se caractérise également par une stabilisation des effectifs et une vigueur nouvelle de l’intérim. Elle est accompagnée d’une hausse des créations d’entreprise de + 6,4 % et d’un recul des défaillances de – 12,9 %.

Des perspectives encourageantes pour le bâtiment en 2017

Si l’année 2016 s’est présentée comme l’année de la reprise, 2017 devrait être l’année de la confirmation et de l’intensification du mouvement. L’activité dans le secteur du bâtiment devrait ainsi connaître une hausse de + 3,4 % en volume.

Ce dynamisme pourrait continuer à être porté par le neuf avec une hausse de + 7 %, tandis que l’activité amélioration-entretien devrait connaître une croissance plus modérée de + 0,9 %. Pour accompagner cette vitalité, près de 410 000 commandes de logements pourraient être réalisées en 2017, soit + 8,6 % en volume.

Le non-résidentiel neuf devrait continuer de croître et afficher une hausse de + 4 %, poussé par les bâtiments industriels et les commerces, qui généreront environ + 10 % de croissance. Pour répondre à l’accélération de la reprise en 2017, environ 10 000 postes pourraient être créés dans le secteur du bâtiment, dont 6 000 salariés et 4 000 intérimaires.

croissance du secteur du bâtiment

Les années 2016 et 2017 devraient donc permettre au secteur de l’artisanat du bâtiment de repartir sur des bases solides et pérennes. Si les chiffres prévisionnels pour l’année à venir sont positifs, ils doivent cependant être mis en perspective avec les résultats de l’élection présidentielle, qui pourraient éventuellement impacter les politiques publiques en faveur du bâtiment. Affaire à suivre !

Source de l’image à la Une : Flickr (Gary J. Wood)

Poster un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *